Habemus Medicus*…

Je ne savais pas si je devais eclater de rire où eclater en sanglots tant ma joie était immense. Ma main encore tremblante deposa tout doucement le combiné sur la table. Habemus Medicus; ces mots resonnaient sans cesse dans ma tête. Un peu comme ces chansons qui excellent en mediocrité mais que l’on ne peut s’empêcher de fredonner…
Habemus Medicus 2 mots, qui ont scellé à jamais mon destin. Après plus de 3 ans à Montréal j’avais enfin réussi. J’avais rejoins ce club très fermé , le gratin…
Je me suis remémoré les moments difficiles, la traversée du désert. Les nuits sans sommeil à me demander si j’y arriverai car mon avenir , notre avenir en dépendait. Tous ces années de durs labeurs avaient enfin porté leurs fruits… Habemus Medicus.
Je me suis demandé si je devais contacter ma famille. J’imaginais mon père sabrant le champagne, invitant les voisins pour leur expliquer que son enfant, sa fille aînée faisait encore sa fierté. Je pensais à ma mère brûlant un cierge pour remercier le Seigneur. À toute ma famille célebrant ce dénouement heureux. Moi la petite Togolaise de Kodjoviakopé, arrivée ici sans rien j’avais accompli cet exploit. Le Gaou a enfin percé. Habemus Medicus, deux mots, une délivrance.

J’ai d’abord appelé ma soeur, après tout elle avait été aux premières loges, fournissant un soutien moral. Les jours où le découragement pointait son nez, elle était, infaillible à me motiver. Elle m’a soutenu et à tout fait afin que je garde le cap…
Habemus Medicus et c’est aussi à elle que je le dois.
J’ai ensuite remercié la voisine, sans elle je n’aurais pas eu l’information capitale qui a changé ma vie. Elle n’a pas su cacher sa joie. Cette victoire, c’est réussite, c’est aussi la sienne.
J’étais arrivée au bout de cette quête, j’avais décroché le St Graal dans cette bataille où il y a beaucoup de candidats mais très peu d’élus.
Avaient-ils hésité en lisant mon dossier? Est ce que mon cas est passé en commission? Y a t-il eu de longs débats me concernant ou la décision avait-elle été unanime? Je ne saurais jamais, et puis ça n’avait pas d’importance finalement. J’avais réussi, c’est tout ce qui comptait. Je me suis demandé si je devais ouvrir la bouteille de champagne que je gardais jalousement pour mon anniversaire…
Mes collègues , qui apprirent la nouvelle peu de temps après m’ont félicitée. Mes amis m’ont assuré qu’on célébrerait tout cela en bonne due forme.
Dans mon coeur les émotions s’entremêlaient. J’étais tantôt heureuse, tantôt inquiète. Et si ce n’était qu’un leurre? Après tout ça avait l’air bien trop beau pour être vrai…

J’étais à l’affut depuis trois ans déjà, et puis une deception est si vite arrivée de nos jours! N’avais je pas tort de me réjouir ainsi? Et s’ils s’étaient trompés? Et si j’avais mal compris? Le doute s’installait dans mon esprit. J’avais besoin de savoir, de me rassurer, de cesser de me tourmenter. J’ai donc rappelé pour vérifier qu’il s’agissait bien de moi, que je ne délirais pas. La sonnerie du téléphone m’a semblée interminable, mon interlocuteur décrocha et confirma l’information une deuxieme fois.

J’avais bel et bien réussi à trouver un medecin de famille, le tout à cinq minutes de chez moi. J’étais soulagée une bonne fois pour toute.
Mon bonheur a cependant été de courte durée. En effet, Habemus Medicus mais il ne reçoit et ne soigne pas les enfants. Il va falloir trouver un autre medecin, un pédiatre en somme…
J’étais dévastée, cette bataille, je ne la menais pas pour moi mais surtout pour ma fille. C’est donc un retour à la case départ…

Je repars en croisade pour trouver un pédiatre cette fois ci. Je suis toujours sur de nombreuses listes d’attente de toutes façons, on verra bien. J’espere juste que Mam’zelle G aura encore l’âge de le consulter ce fameux pédiatre lorsque je l’aurai trouvé…

 

 

 

 

Source de l’image ici

Habemus Medicus: Nous avons un medecin . En latin dans le texte t’as vu?

Et oui je sais que Caduceus n’est pas le symbole médical. Je trouve l’image sympa tout simplement. 

Publicités


Catégories :Les Gaous au Canada

Tags:, , , , ,

11 réponses

  1. Comme quoi d’une province à une autre, (enfin ok le QUEBEC !) ça change radicalement. Ici en AB, tu peux aller n’importe où pour un médecin de famille et pour un pédiatre (il faut que tu aies un referral au préalable) tu as en gros 3 mois d’attente. Voilou.

    Enfin cela dit quand je repense à l’Ontario… Du moins Toronto, vraiment contente d’avoir quitté ce système de santé merdique où on prend litérallement moins de 5 min pour t’osculter. Bon… toi t’es au Québec. No comment.

    • Ah ouais ?
      Je pensais sincèrement que l’Ontario était bien mieux surtout comparativement au Quebec ou tu prends des années a trouver de médecins de famille . Mais bon je devrais visiter d’autres provinces alors.

    • J’avais un medecin de Famille en Ontario et il consultait Mam’zelle G. Ici il faut un pédiatre tu as beaucoup de medecin de famille qui refusent Les enfants. Du coup il faut souvent aller faire la queue au Walk In pour avoir un numero et revenir plus tard. C’est vraiment pas la panachée…
      J’espere que tout roule de ton côté. 😊

  2. Je n’imaginais pas du tout un tel système de santé au Canada.

    • L’accès aux soins est plus ou moins facile selon la province où tu te trouves. Pour certains specialistes, il faut être référé par un medecin c’est pour ça que c’est bien d’en avoir un. Ça évites d’aller dans les cliniques sans RV.

  3. Mais comment ça se fait que c’est si compliqué ?? Pénurie de médecins ?

  4. Félicitation! Ça m’a pris 6 ans à Ottawa, et j’ai finalement trouvé ma docteure toute seule, sur un coup de chance, après avoir été sur la foutue liste d’attente pendant des années.

    Seul problème… je n’aime pas ma docteure, mais alors, pas du tout :-/

    • 6ans?!! Wow je pensais vraiment que c’etait plus facile en Ontario. J’ai beaucoup de collègue qui sont pas loin de la frontiere et qui vont se faire soigner en Ontario. A Toronto j’avais trouvé en 5mn. Je ne l’aimais pas non plus mais comme je ne connaissait pas le systeme et qu’elle etait en bas de chez moi, je l’ai gardée..
      Ça doit dependre des villes en fait…

Laisse petit mot pour lancer les palabres !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :