Les joies de l’hiver…

Si vous lisez le blog depuis un moment, vous savez que l’hiver n’est vraiment pas ma saison préférée.
J’ai d’ailleurs fait il y a quelques jours un appel à témoins sur la page Facebook car je souhaite rentrer en contact avec cette légende urbaine, ce mythe que l’on nomme communément les joies de l’hiver. Je réitère ici mon envie de les rencontrer, on ne sait jamais.
Je disais donc que l’hiver me fait royalement chier ce n’est vraiment pas ma tasse de thé. Le froid encore je peux supporter (à petite dose) mais la neige et sa copine le verglas m’insupportent au plus haut point. L’hiver me rend d’humeur chafouine. Je ne suis pas de ceux et celles qui s’extasient béatement devant les premières neiges ou qui réclament à cor et à cris un noël blanc. J’aime le soleil, j’aime la chaleur, vous l’aurez compris, l’hiver m’agace. Lors de mon dernier séjour au Sénégal, on m’a demandé comment je faisais pour survivre à l’hiver. La question m’a beaucoup amusée parce que je ne me l’étais jamais vraiment posée. Jusque-là, je me contentais de râler et de dire à qui veut l’entendre à quel point l’hiver m’exaspère.

Je me suis donc posée cinq minutes plus ça fait trop en fait  pour faire un bilan et voir comment je faisais pour résister aux températures glaciales et aux conditions météos hostiles non je ne suis pas dans l’abus.
Je vous propose de découvrir en exclusivité mondiale roulements de tambours SVP mes astuces de malade pour survivre à l’hiver.

1/ M’exposer un peu plus au soleil
Une des premières choses que je fais lorsque les jours raccourcissent, c’est refaire la déco de ma chambre. Je prends le temps de changer les rideaux ou de les enlever carrément et la literie. Je troque les couleurs sombres par des couleurs claires. C’est une astuce que m’avait suggérée une amie il y a quelques années. Ça ne me coute pas grand-chose, j’ai la plupart des éléments chez moi. Je ne suis pas une adepte de la luminothérapie et je ne suis pas certaine de bien comprendre le principe. Mais ce petit changement de décor m’aide énormément. Je n’ai pas de soucis à dormir dans un espace où baigne la lumière du jour, bien au contraire. Je sais que beaucoup de mes proches ne croient pas à son existence mais la dépression saisonnière / déprime hivernale est bien réelle et non ce n’est pas une maladie de blancs et cette petite astuce m’a permis jusque-là de passer au travers. Je râle et je peste certes mais avec le moral au top…

2/ Je vais me balader
Mon premier réflexe quand il commence à cailler sa mère à faire froid c’est de rester chez moi en mode hibernation le tout sans ralentir mon métabolisme parce que je veux continuer à me goinfrer au calme. Mais j’ai fini par réaliser que rester enfermée n’est pas la solution. Bon il est vrai aussi que Mam’zelle G doit quand même aller à l’école et que je dois continuer à travailler mais ce ne sont pas ces détails insignifiants qui me motivent à mettre le nez dehors. Je n’arrive pas à croire que je vais vraiment écrire ce qui suit mais ça fait du bien de sortir de chez soi l’hiver. Chaque sortie me fait apprécier le chauffage la ville et mon environnement. Que ce soit en ville ou dans la nature, je trouve l’hiver a quelque chose d’apaisant. On est loin de la frénésie que je ressens quand il fait chaud, un peu comme si tout (moi y compris) tournait au ralenti. Je prends le temps d’apprécier chaque sortie et ça me permet de rencontrer du monde. J’ai fini par comprendre que rester enfermée chez moi tout l’hiver n’est pas la solution; c’est important de braver le froid, de sortir et d’avoir une vie sociale même par moins 15 degrés.

3/ Dans ma bulle
Une de mes activités préférée l’hiver c’est glander profiter de mon appartement. Alors oui j’ai dit plus haut que je me forçais à sortir car c’est important mais je prends aussi le temps de rester chez moi au calme. Ces journées passées à mon domicile me permettent de méditer, de prendre soin de moi et de me concentrer sur mon moi intérieur. En gros, je reste affalée sur mon canapé à me goinfrer à manger de bonnes choses devant mes émissions préférées. Dans ces moments-là, je choisi toujours des programmes qui vont stimuler ma matière grise. Ma préférée, Real Housewives of Zamunda

4 / Bouger, bouger
J’essaie de faire une activité physique ; je n’aime pas courir, je déteste aller en salle de sport mais j’essaie quand même de bouger. Je danse chez moi tout simplement. Je commence mes journées en dansant (15 à 30mn) et je les termine en dansant une heure ou deux en fonction des jours. J’alterne la danse avec des séances de fitness avec des haltères. C’est une activité gratuite et que je fais avec Mam’zelle G. Je passe certainement pour une folle auprès des voisins je rappelle que je n’ai pas ou peu de rideaux mais ce n’est pas grave, ça me met de super humeur pour la journée. Mes proches vous confirmeront sans hésiter qu’une Gaou de bonne humeur ça n’a vraiment pas de prix

5/ Partir un jour, sans retour…
Une des premières choses que j’ai critiquée en arrivant en bonne vieille râleuse qui ne prend pas le temps de connaitre son environnement avant d’ouvrir sa grande gueule , ce sont les voyages au soleil pendant l’hiver. Il n’est pas rare que les gens ici partent en vacances généralement dans des séjours tous inclus. Au début je ne voyais vraiment pas l’intérêt de ce genre de voyage. Après plus de quatre années ici et mon dernier voyage au soleil, j’ai finalement compris. Ça fait du bien de faire une pause loin des bottes de neiges, moufles, nettoyage de la voiture et autres joies de l’hiver. Je sais que ce n’est pas toujours évident mais quand on peut se le permettre financièrement, ce n’est pas mal.

Et vous vous avez des astuces pour lutter et garder le moral en hiver

La photo est de moi

Publicités


Catégories :Une vie de Gaou

Tags:, , ,

6 réponses

  1. he ben ecoute je suis à peu près pareil ! Au debut, j’étais à fond, je passais ma vie dehors, ces derniers temps après 7 hivers au canada, je l’apprecie bien mon temps à la maison à faire de tout et de rien 🙂
    Pour ce qui est de ton sport tu as mille fois raison ! À quoi ca sert de payer un abonnement dans une salle ou tu n’iras jamais (je parle pour moi, résultat j’ai resilié mon abonnement en janvier après 3 ans d’arnaque de sport) A la place c’est altéré comme toi, squat et compagnie 🙂

  2. J adore tes astuces
    moi je vis en hollande

  3. Personellement, même après 9 ans 1/2 j’aime toujours l’hiver! 🙂 Je trouve que c’est paisible la neige.
    À mon humble avis, le principe de base c’est de ne pas le subire.
    Bien sûr comme tout le monde je profite de bons moments sous la couette au chaud ou sur le sofa avec un plaide, on culpabilise beaucoup moins en hiver! 😉 Mais il y a beaucoup à faire envhiver (ski alpin ou planche, ski de fond, glissades, raquette, chien de traineau, patin, hockey, balades….) et une journée d’hiver ensoleillée ça fait du bien.
    Je suis d’accord pour la salle de sport, aucun intérêt, surtout que le déneigement (escaliers, voiture…etc.) fait la job! 😉
    Par contre, je trouve l’hiver bien plus supportable quand on a bien profité des autres saisons. L’avantage ici c’est qu’elles sont bien marquées et quand je passe un été et un automne bien occupé, je suis plus prête pour l’hiver. Et le printemps on le savour! 🙂
    Bon lundi (sous la neige)!

  4. Mon astuce c’est de vivre dans un pays chaud. Ok je sors…

  5. La dance est une super idée! J’ai la chance de ne pas vraiment connaitre d’hivers durs et c’est pour cela que j’aime la neige 🙂 À très petites doses. Le Canada c’est trop pour moi.
    Cuisiner quand je vivais dans le Massachusetts me permettait de passer les longs hivers neigeux et froids. Et comme le froid et déneiger font brûler des calories je faisais pas mal de pâtisserie. Si on n’avait pas de coupures de courant:)
    Bon courage et pense au printemps. Il arrivera et le contraste après l’hiver le rend si beau!

  6. Honnêtement c’est tellement tout le temps l’hiver au Canada (faut pas se mentir) que je fais même plus attention… C’est là où je me dis que quand même, ça doit faire 10 fois trop longtemps que je vis ici LOL

    L’avantage de Calgary c’est qu’on a des moments d’acalmie super appréciables où il peut faire 15 degrés en plein hiver mais… pas cette année ! Tu me diras qu’on a jusqu’à mai HEIN.

Laisse petit mot pour lancer les palabres !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

%d blogueurs aiment cette page :