L’anonymat, ce luxe…

On me demande souvent pourquoi je blogue en anonyme. C’est une des questions qui revient le plus. Une personne m’a demandé une fois si je me cachais parce que je n’assume pas les propos que je tiens sur le blog. Ça m’a bien fait rire parce que s’il y a une chose que mes proches peuvent vous assurer me concernant c’est que je n’ai vraiment mais alors vraiment pas ma langue dans ma poche ; elle est plutôt bien pendue même…

Je dis (trop) souvent ce que je pense pas ce que je ressens en m’énervant de préférence et ça m’a valu bien des déconvenues. Je dois avouer que le tact n’est pas vraiment une qualité dont la nature m’a gratifiée. Ceci dit, je préfère exprimer ce que je pense que de laisser des non-dits m’empoisonner et me pourrir de l’intérieur.

 

Plus sérieusement, quand l’idée du blog a effleuré mon esprit pas tout à fait sain au demeurant, j’ai tout de suite décidé que je serais une bloggeuse sans visage, une anonyme. Même si j’ai choisi l’anonymat, je ne me cache pas pour autant. Il m’arrive parfois de rencontrer des lecteurs du blog. J’ai par ailleurs tissé des liens amicaux avec quelques personnes rencontrées via le blog. Ces élus ont eu l’immense honneur de voir mon incroyable gueule et j’espère sincèrement ne pas les avoir traumatisés à vie. Didier, Yann Evelyne et Lisa si vous me lisez, cœurs sur vous. Quand je vais à des soirées ou que je rencontre du monde, il m’arrive aussi de parler du blog. Vous l’aurez compris, dans ma vie de tous les jours, le blog est un secret de polichinelle…

Mes parents, ma famille et mes amies savent qui je suis et suivent (pour certains) le blog car ce n’est pas d’eux que je veux me « cacher » non plus. Mes proches qui lisent le blog et savent où me trouver si jamais mes propos les dérangent. Il m’arrive d’ailleurs d’avoir des conversations très passionnées au sujet de certains billets avec eux.

Si j’ai décidé d’être une bloggeuse anonyme et de ne pas mettre ma magnifique tronche en photo partout sur le net, ce n’est pas non plus parce que je ne suis pas belle ou que je ne me trouve pas belle. Cette question est revenue souvent ; on m’a demandé si je me cachais par complexe. Je suis une bombe atomique très jolie femme ; je mesure entre 1m20 et 1m98 ; je pèse un poids certain qui varie en fonction de la période de l’année team Food truck et on assume, j’ai une peau veloutée, une bouche fonctionnelle, un nez avec des narines de circonférence standard et des yeux qui voient correctement qu’Idris Akuna Elba c’est la vie. Bref, je suis une femme magnifique et c’est un crime de priver le monde virtuel de mon éclat. Vous remarquerez au passage que je suis vraiment très modeste et que j’ai une humilité à toute épreuve. Mes chevilles vont bien aussi merci !

Plus sérieusement, si j’ai pris la décision de bloguer en cachant mon magnifique visage ainsi que le reste, c’est surtout pour protéger mes proches et plus particulièrement ma fille. Elle est mineure et ne se rend pas compte de ce qu’est le net. Je ne veux pas faire le choix d’étaler sa / notre vie sur le net. Je pense qu’en tant que parent, je dois la protéger le plus longtemps possible de ce monstre que peut être internet si on ne s’en sert pas correctement. J’évite tant que faire se peut de poster des photos ou des informations personnelles la concernant sur les réseaux sociaux.

De plus j’estime que mon propos sur cette plateforme ne nécessite pas que ma tronche soit étalée partout sur le blog. Je dois avouer que je n’aime pas spécialement l’idée d’être jugée sur mon physique. Je ne vois vraiment pas ce que ça changerait à mon écriture et à mes aventures. Si encore j’avais un blog qui parle de mode ou de maquillage je comprendrai que l’anonymat soit problématique ; mais dans le cas d’un blog humeur ce n’est vraiment pas nécessaire d’avoir ma face en permanence. Je trouve que le blog (tout comme les réseaux sociaux d’ailleurs) est une petite lucarne sur ma vie. Je distille des bouts de vie ici mais ma vie, la vraie, celle qui paye les mojitos le loyer, je préfère la garder privée.

J’aime l’idée que mes écrits et mon propos ne soient pas associés à un visage, une silhouette. On dira ce qu’on veut, ce n’est pas toujours évident de prendre de la distance par rapport au physique des gens. L’anonymat me permet ce luxe. Celui d’être jugée sur mes écrits et uniquement sur ça, rien d’autre. Je blogue en anonyme depuis des années et pas un instant je ne regrette d’avoir fait ce choix.

Je sais que c’est toujours intéressant de mettre un visage sur des écrits ; je lis beaucoup de blogs non anonymes et j’aime associer ces personnes à leurs écrits. . On ne va pas se mentir, les blogs et les réseaux sociaux, encouragent aussi le voyeurisme. Je ne compte pas le nombre d’heures que je passe sur le net à m’extasier sur les repas et les tenues vestimentaires de parfaits inconnus. Que l’on décide de s’exposer ou non sur le blog je pense que l’essentiel c’est d’être en accord avec son choix et de l’assumer pleinement.

Je ne sais pas si je finirai par changer d’avis et rendre le blog non anonyme un jour mais pour l’instant, je suis heureuse d’être uniquement Gaou, cette femme d’un âge certain, cette personne sans visage qui distille des petits bouts de vie sur le net…

 

 

Source de l’image Pinterest

Publicités


Catégories :Une vie de Gaou

Tags:, , ,

10 réponses

  1. Je découvre ton blog un peu par hasard (merci Hellocoton) et j’adore ta façon d’écrire !
    Tu m’as fait sourire et le message est tellement vrai… J’ai fais le même choix que toi il y a 6 mois (pétard… déjà) quand j’ai lancé le blog. Pour tout un tas de raison, mon nom et ma trogne n’apparaissent pas sur le blog. Pour le moment je préfère. Peut-être qu’un jour je changerai d’avis, peut-être pas.

    Et je confirme ce n’est pas un problème d’assumer son opinion (je ne sais pas non plus gérer mes émotions tu me diras… j’en parlais sur le blog d’ailleurs).

  2. Je suis d’accord avec toi. Inutile de montrer sa tronche ! Et les personnes qui croient que c’est lié à notre physique ont vraiment rien compris… Moi je fais des photos de dos, on ne voit jamais nos visages. Il y a une seule photo où je montre ma tronche sur Instagram mais c’est symbolique. Bref, dans tous les cas, je suis d’accord avec toi, Internet est bien trop dangereux.

  3. Coeur sur toi back! J’ai eu l’immense honneur de te découvrir en vrai et cela demeure une de mes meilleures rencontres de ces dernières années (du monde mondial) sur le net. Et je suis totalement en accord avec toi, il y a un plaisir certain à ne voir ses écrits jugés qu’à travers ce qu’ils sont, rien d’autre et surtout pas le physique. Et une dernière chose: VIVE LE MOJITO !

    • Bon et sinon je partage totalement ton avis. Il y a TRES peu de photos où on me voit et quand c’est le cas, on me voit de loin ! Et bien figure toi que j’ai reçu des messages de gens qui disaient m’avoir croisé dans le métro à TO et MTL (oui oui !!!) et une nana qui est venue me parler à Calgary. Alors là j’avoue ça me tue ! Je n’arrive même pas à me reconnaitre sur mes propres photos parce qu’on me voit de loin mais les gens y arrivent !!! Je trouve ça ouf. Bon par contre le coup du métro non c’était pas moi… Je crois même que quelqu’un m’avait vu à Paris… ouais ouais. Non.

      Je n’aime pas du tout montrer qui je suis et j’ai plutot tendance à rester dans l’ombre donc il est clair que taper la pause en disant que j’ai acheté mon futal chez Zara euh… Et sinon les gens arrivent à associer mon prenom avec mon nom de famille. Bon ça c’est assez facile maintenant… Quand des journaux me mentionnent ils mettent mon nom et le nom de mon blog donc… Mais de là à associer ma face en vrai avec ma photo Linkedin, chapeau !

  4. D’accord avec toi !
    Il s’agit ici d’un blog d’immigrant parlant d’expériences de vie en tant qu’immigrant alors les seules choses nécessaires à savoir pour bien te comprendre sont que tu es une femme noire dans la trentaine, mère d’une fillette, habitant Montréal et possédant une bonne instruction te permettant d’avoir un bon emploi.

    Dans la même ligne de pensée, j’avoue avoir quelques difficultés à bien comprendre les propos de tes lectrices car je ne connais ni leur pays d’origine, ni le pays dans lequel elles vivent présentement. Ce serait donc bien si ces 2 informations très importantes (car il s’agit d’un blog d’immigrant) étaient affichées à côté du pseudonyme.

    Par contre, l’anonymat n’a plus sa place si l’auteur d’un blog en profite pour dire à tort des choses méchantes et blessantes sur les gens du pays qui les accueille par exemple. Les médiats sociaux sont en effet bien reconnus pour ce genre de comportement provocateur ainsi que pour véhiculer du n’importe quoi.

    Je suis personnellement très ouvert à la critique mais la moindre des choses pour celui qui critique est de fournir des faits solides sur lesquels on pourra exprimer ses points de vue car dans la majorité des cas, il ne s’agit que de mauvaises interprétations causées par les différences culturelles.

  5. Il y a quelque chose que je trouve extrêmement intéressant dans ce débat/questionnement c’est qu’il se positionne sur un sujet qui, quelque part, ne devrait pas interroger dans la mesure où, sur internet, l’anonymat/pseudonymat est la règle… il y a peu je lisais un article d’un sociologue ou d’un psychologue sur internet, sur la question du pseudo, du rapport à l’anonymat, et il rappelait que sur internet c’est la règle : quand on s’inscrit sur un forum on nous demande un pseudo. Alors il y a évidemment des sites qui font exception (comme Mon Best Seller ou, dans un autre genre et inhérent (c’est ça qu’on dit ?) à leur fonction : Linkedin et Copains d’avants) mais la règle c’est le pseudo. Du coup, qu’on te reproche d’en utiliser un c’est assez drôle.

    Même sur les blogs mode les photos ne sont pas obligatoires. Je connais peu cet univers donc je n’ai pas retenu le nom de la blogueuse mais une fois j’étais tombée sur un article où elle expliquait pourquoi elle avait décidé de bloguer à visage couvert et les photos étaient coupées de manière à ce qu’on ne voie jamais son visage (que la moitié inférieure).

  6. sur le mien 1 seule photo de moi
    au début sur les rs j avais une photos de moi à San Francisco devant un pancake xxl que j ai changé au profit de Saint Malo une belle plage de la ville que j adore
    je fais un boulot qui n a rien à voir avec le blogging
    je parle pas de sujet polémique
    mon blog traite en majorité de voyage un peu de culture mais pas envie que mon employeur ou autre tombe dessus
    j ai rencontré quelques personnes via le blog mais c n est pas pr autant que ça a changé la donne

  7. Tout à fait ! Moi je suis anonyme mais pour des raisons pro(je suis enseignante) et je pense que ce ne sont pas nos physiques qui font de nos blogs ce qu’ils sont!

  8. J’aime bien les deux, les blogs anonymes et ceux où l’auteur ne se cache pas. J’ai choisi ce deuxième mode, mais je maîtrise tout de même ce que je dévoile.

    Ceci dit, les mots comptent plus qu’une photo pour moi. Tant que la personne est sincère, j’aime!

Laisse petit mot pour lancer les palabres !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :