Motivational Speaker, késako?

micrtophone-concertJ’ai découvert le métier de Motivational Speaker en Amérique du Nord. J’en avais entendu parler quand je vivais en France mais je n’avais jamais eu la chance d’en rencontrer. Motivational Speaker, se traduirait par :Conferencier- motivateur dans la langue de Moliere.
Le rôle de ce conférencier consiste à essayer de changer la perspective de son audience grâce à son discours. Pour ce faire, il peut s’appuyer pour son expérience personnelle et/ou des anecdotes. Il va motiver son auditoire et le convaincre qu’il peut soulever des montagnes en opérant des changements parfois minimes. Il peut aussi avoir un rôle de coach personnel et intervenir dans différents aspects de la vie (pro ou perso) d’une personne. Ma définition est sommaire ; je vous invite donc à contacter l’ami Google si vous avez besoin de plus de précisions.

La première fois que j’ai eu affaire à un motivational speaker en entreprise c’était à Toronto. Ma responsable de l’époque trouvait que nous n’avions pas d’esprit d’équipe ; elle voulait renforcer nos liens, notre performance et développer notre sentiment d’appartenance à la boite ; le tout afin que nous devenions une famille. J’ai ensuite eu l’occasion d’assister à des discours de motivation aussi bien à Toronto, Montréal, qu’à New York. C’est commun dans les entreprises où j’ai eu la chance de travailler de faire appel à des orateurs pour « motiver les troupes ».

J’ai beaucoup de mal avec le concept ainsi qu’avec ces séances de groupe qui durent entre 1 et 3 jours en général. Je suis convaincue que conférencier-motivateur en est un métier qui demande beaucoup de travail et de dévouement. Mais quand on évolue dans une civilisation où l’humain passe après l’argent, il faut (à mon sens) un peu plus que des tirades grandiloquentes pour renforcer l’esprit d’équipe, la performance et le sentiment d’appartenance. Ces discours me laissent souvent perplexe et me semblent en décalage avec la mentalité que j’expérimente au travail.

Chaque réunion que j’ai eue avec ces conférenciers, s’est déroulée plus ou moins de la même manière :

  • Présentation générale du concept ; il vous explique qu’il ne fera rien du tout mais que vous allez sortir complément changés de la séance parce que vous êtes (roulement de tambours) … AMAZING !
  • Il vous demande de vous présenter, ça peut être plus ou moins long. Pour certaines de ces réunions nous avions reçu des questionnaires et / ou des choses à préparer à l’avance. Il fallait par exemple écrire deux pages et préciser ce qui nous rendait exceptionnels…
  • Après la séance d’autocongratulation, on rentre généralement dans le vif du sujet. L’intervenant nous fait part de sa propre expérience, et nous explique comment nous pouvons nous améliorer. Nous avons droit à des activités ludiques, des vidéos, des discours et des anecdotes qui ont pour objectif de nous aider à être une meilleure version de nous-même.
  • Le tout se termine généralement par un bilan de la réunion, un tour de table, une distribution de cartes de visite et du livre de l’orateur. Livre qui est la plupart du temps gracieusement offert par votre employeur. Le conférencier  laisse une série de recommendations à suivre afin de continuer le travail les mois suivants.

Vous l’aurez compris, je ne suis pas trop sensible à ce genre de démarche. J’ai un ami Américain rencontré ici oui je me suis fait un ami après 3ans ! Yaay ! qui est à fond sur ce genre de trucs. Il collectionne les bouquins de motivation en tout genre. Les titres de ces ouvrages sont tous plus hilarants les uns que les autres. Ce sont des choses du style : « Oublie oui-oui , dis non-non! », « Regardez un écureuil manger et changez votre perspective! »,  » Change ta vie en faisant la vaisselle autrement! » ; je caricature un peu beaucoup…

Je me demande d’ailleurs si ce n’est pas un peu une question de culture et d’éducation finalement…

J’ai eu un échange assez intéressant avec un des Motivational–speaker de Toronto à ce sujet. Il trouvait que j’étais trop fermée parce que je n’avais pas réussi à pondre deux pages  pour expliquer ce qui me rend « amazingly flawless » comprenez « parfaitement extraordinaire », rien que ça. Je reconnais être allée à cette première réunion avec de grosses idées reçues. J’avais activé le mode grognon beaucoup de travail en retard à l’époque et perdre du temps à faire des jeux ne m’enchantais guère. J’avais d’ailleurs dit à Mr Gaou que j’avais une réunion glande avec un professional- blablateur ; j’avoue ce n’est pas super malin …

Un autre conférencier que j’ai rencontré a précisé  que son discours et ses méthodes pouvaient s’appliquer à tout le monde. De mon point de vue, ce qui marche pour Yerim ne fera pas forcément le bonheur de Yaovi et vice versa. Je pense que certains d’entre nous ne ressentent  pas forcément le besoin d’être « inspirés » par les discours calibrés d’un illustre inconnu…

Même si je reste dubitative quant à l’efficacité de ce genre d’interventions sur la performance de l’employé, je les trouve vraiment intéressantes car on en apprend énormément sur les gens qui nous entourent pendant ces séances.

Je ne l’ai pas précisé mais le conférencier- motivateur n’est pas un bénévole, ses services ont bien évidement un coût…

Pour finir, je vous propose de partager un moment de consternation regarder une vidéo que nous avons vue pendant une des séances via le lien ci dessous:

Et vous, êtes-vous sensible aux discours de motivation ? Est-ce une pratique courante sur votre lieu de travail ? Oui je suis curieuse…

Source de l’image ici

Publicités


Catégories :Une vie de Gaou

Tags:, , ,

11 réponses

  1. Je ne sais pas ce qu’il en est maintenant car j’ai cessé de travailler en 2000 mais à l’époque, ce genre d’atelier était très répandu et dans ma carrière d’ingénieur dans plusieurs milieux de travail (usine, génie conseil et contractuel), j’ai participé à plusieurs mais aucun n’avait pour but la motivation. Par contre, j’en connais assez bien le contenu car j’en ai vu à la télé.

    Mon opinion ?
    Bof… comment dire ?

    Faut savoir qu’à la base, l’employeur est tenu par la loi d’investir en formation un certain pourcentage du salaire des employés et que ces ateliers sont une façon facile pour l’employeur de respecter la loi sans trop se casser la tête.

    En tant qu’ingénieur, çà me répugnait toujours un peu d’assister à ces ateliers car j’aurais vachement préféré recevoir des formations techniques qui me manquaient et qui m’auraient beaucoup plus aidé dans mon travail sans compter que ces nouvelles compétences auraient augmenté ma valeur marchande et m’auraient aussi ouvert des portes. Mais bon, c’est çà qui est çà alors je me suis fait une raison et j’ai fait avec.

    Pour ce qui est de la « motivation » proprement dite, c’est pas mauvais car il y a beaucoup de gens qui ne se connaissent pas ou qui sont incapable de se motiver eux-même alors pour eux, ces ateliers sont une véritable révélation qui les fait pénétrer dans un monde inconnu.

    Mais pour d’autres personnes qui se connaissent bien et qui n’ont aucun problème à se motiver eux-même, ces ateliers paraissent souvent à côté de la plaque et même exagérément optimistes car en effet, chaque personne est unique et a sa recette unique pour se motiver

    Tiens moi par exemple, pour me motiver, j’ai d’abord besoin de connaître exactement ce qu’il en est sans me raconter de fausses histoires et ensuite de trouver un chemin réaliste qui va me permettre de traverser les obstacles et après çà, j’ai toute l’énergie et la motivation nécessaire pour foncer et réussir. Alors tu penses bien que lorsqu’on est autant rationnel que çà, se faire raconter des histoires pour donner l’impression que les obstacles sont plus petit que la réalité bien alors pour moi çà a plutôt tendance à me faire décrocher.

    Par contre, il y a des gens qui ont besoin d’ignorer la réalité ou encore il y a des occasions où c’est mieux de ne pas connaître la hauteur des obstacles pour pouvoir plus facilement les franchir et je citerais en exemple le cours universitaire que j’ai suivi. Il y a eu des périodes où j’en pouvais plus et ce qui me faisait tenir c’est que je me disais que le pire était passé mais HEUREUSEMENT, j’ignorais que ce n’était pas le cas.

    EN CONCLUSION
    Dans ces ateliers, il y en a pour tout le monde et on prend ou laisse ce qui nous convient ou pas.

  2. Tres courant ici aux US, aussi dans les ecoles. Je trouve que le resultat depend de la qualite du speaker. Il y a le meilleur comme le pire. Tres Amerique du Nord je crois comme technique de motivation. Je ne sais pas si la France s’y est mise aussi.

  3. Je traduis souvent des présentations et du matériel de comm pour ce genre d’intervention. Je trouve que c’est… beaucoup de bla-bla pour rien! Quand je vois le nombre de « slides » pour qu’au final, la conclusion soit une citation piquée à je ne sais qui, bof…

  4. Une phrase de ton texte traduit fidèlement mon sentiment face a ce genre d’exercice: « Quand on évolue dans une civilisation où l’humain passe après l’argent, il faut (à mon sens) un peu plus que des tirades grandiloquentes pour renforcer l’esprit d’équipe, la performance et le sentiment d’appartenance ».

    Personnellement je n’ai jamais eu la « chance » d’assister à de telle réunions (et je souhaite que cette chance continue de m’éviter), mais je ne pense pas que ce sera suffisant pour me motiver. Comme tu l’as si bien dit ce qui pourrait motiver X ne marchera pas forcément avec Y. Je pense que tout part des objectifs que chacun se fixe et des moyens qu’il est prêt à mettre en œuvre pour les atteindre. Et si, au lieu d’inviter un de ces motivateurs, le boss se contentait de reverser les sous alloués à ces séances aux employés sous forme de bonus ? Pour moi ce serait plus motivant que de passer trois jours à écouter un type essayer de me convaincre que je suis amazingly flawless.

    Super article en passant 😉

  5. ah ah, tu m’as bien fait rire avec ton article : tu as raison, c’est typiquement américain !

Laisse petit mot pour lancer les palabres !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :