L’expatriation en questions…

cookie_lyonQuand on est immigrant on se retrouve quelque fois face à des gens qui sont très intéressés par notre condition de déraciné et qui ont parfois une manière très maladroite de l’exprimer. Aujourd’hui je vous propose d’en parler ; je voudrais partager avec vous  dix questions que l’on me pose quand on découvre que je suis immigrante / étrangère / expatriée. Ces questions pour la plupart sont posées sans arrières pensées, avec beaucoup de naïveté et partent d’une bonne intention. De temps en temps, il m’arrive aussi de tomber sur des gens malveillant dont le seul but est de me rappeler que je ne suis et ne serais jamais chez moi sur ma terre d’accueil.

Je vous propose une petite sélection des questions qui reviennent fréquemment. Certaines d’entre elles m’ont été posées aussi bien ici au Canada, que lorsque j’étais en France.

1/ Tu viens d’où ?

C’est la question qui revient le plus souvent ; parfois malveillante, parfois bienveillante, souvent motivée par une simple curiosité qui n’a rien de malsaine. Elle est parfois posée juste comme ça sans vraiment se soucier de ce que je vais bien pouvoir y répondre ; puis d’autres fois, il y a ceux qui s’intéressent vraiment à la réponse. Ces derniers l’écoutent attentivement ; dans ce cas précis ma réponse peut entrainer une autre série de questions.

2/ Pourquoi as-tu quitté ton pays ?

Je ne sais jamais y répondre en quelque mots car « mon pays » est multiple et je l’ai à chaque fois pour quitté plusieurs raisons. Ceci étant, ce que je retiens, la majorité des gens avec qui j’échange sont surpris d’apprendre que je n’ai pas fui la misère (au Sénégal) ou un statut de sans papier (en France)…
Je trouve ça vraiment intéressant (attention grosse généralisation à suivre) que dans l’inconscient collectif le statut d’immigrant soit la plupart du temps associé à la misère et au désespoir. Je ne comprendrai jamais cette idée qui voudrait que l’on parte forcement pour fuir quelque chose …

3/ Tu retournes souvent chez toi?

Celle-ci clairement les gens qui la posent n’en ont rien à faire de la réponse. Du moins c’est ce que je pense ; entre nous, ça apporte quoi à Fatou-Suzanne ou Jean-Chrysostome que je rentre dans mon pays 10 fois par an ou une fois tous les 10 ans?

4/ Combien de temps comptes tu rester, tu vas retourner chez toi un jour ?

Généralement je dis que je n’en sais rien et c’est la vérité. Entre nous, pour pouvoir retourner chez moi un jour, il faudrait déjà que je sache si c’est Lomé, Dakar ou Paris ? Plus sérieusement, je sais que je ne retournerai certainement pas vivre à Lomé. Mais j’espère au fond de moi que je finirai mes jours sous le soleil de la petite cote sénégalaise. Sinon la Crète ou l’Islande c’est bien aussi …

5/ Est ce que ta famille te manque ?

Je réponds généralement que je n’en ai rien à cirer de ma famille parce que je ne comprends pas cette question. Toute personne normalement constituée qui vit loin des siens a forcément un manque, aussi minime soit-il.

6/ Tu as appris le français / l’anglais ici ? Non parce que tu parles super bien !

C’est hallucinant, à chaque fois que je dis que j’ai appris à parler français et anglais en Afrique de l’ouest la plupart des gens sont étonnés parce-que je « parle bien ». J’ai toujours trouvé ce commentaire vraiment insultant ; surtout quand il est suivi du tristement célèbre (et hautement stupide) : «  ah mais vous parlez français / anglais au Togo / Sénégal ? Je pensais que vous parliez uniquement l’africain en fait… »

7/ Tu vas la prendre la nationalité / citoyenneté ?

En France on ne me la posait presque jamais cette question ; la plupart des gens considéraient que je voulais forcement la nationalité Française. Comme on me l’avait déjà dit, si j’ai épousé un blanc, ce n’est pas uniquement pour ces beaux yeux…
Au Canada en revanche, c’est une question que l’on pose tout naturellement; un peu comme si c’était la suite logique de l’immigration.

Je ne réponds généralement pas à cette question parce-que je trouve que c’est quelque chose de personnel. J’estime que je n’ai pas besoin d’expliquer à des gens (que je ne connais ni d’Adam, ni d’Eve) si et pourquoi je veux ou non la citoyenneté d’un pays.

8/ Pourquoi en Europe / Afrique vous « … » ?

Si vous remplissez les guillemets ci-dessus avec une déclaration stupide et vous avez la question de l’année. En tant qu’immigrant je me retrouve parfois au milieu de discussions où mes interlocuteurs s’attendent à ce que je parle ou prenne position au nom de mon « peuple ». Dans ces moments là, le fait que je ne maitrise absolument pas le sujet dont il est question, est un détail insignifiant pour les personnes en face…

9/ J’ai rencontré un Tanzanien, il s’appelle X, tu le connais ?

J’ai mis Tanzanie mais ça marche aussi avec Belge ou tout autre pays d’Afrique ou d’Europe. Ça me fait souvent marrer cette idée reçue qui voudrait que tous les immigrants se connaissent entre eux

10/ Tu sais qu’est ce qui m’énerve ? C’est comment que vous les Français vous ne protégez pas la langue française. Un jour elle va disparaitre à cause que vous la loadez avec des anglicismes !

Je l’ai laissée en version originale. Quand je l’ai entendue, une seule phrase m’est venue à l’esprit : «Bye Félicia!»

 

 

Source de l’image ici

Publicités


Catégories :Les Gaous au Canada

Tags:, , ,

17 réponses

  1. Les premières oui, de temps en temps. 5, oui, très fréquemment. La 6 c’est un peu affligeant, tout comme la 7, c’est effectivement personnel (et tu as raison, en France, on devait te prêter ces intentions mal honnêtes) (alors que je suis sûre que les bons français de souche échoueraient au test sur les institutions) et 8, 9, 10 et tout en fait. Les gens. Des bises dénuées de toute question stupide 😀

  2. Viens que je t’embrasse !!!!!

  3. Ah ben oui on se retrouve pas mal…bon nous on ne vient pas d,Afrique mais moi j,ai vécut à la Réunion et une partie de ma famille y est encore…et mon mari est libano-français… trop de mélanges pour les québécois! 😉

  4. Hihihi…je m’y retrouve aussi, j’en ai d’aileurs parlé plusieurs fois.

  5. 1/ Tu viens d’où ?
    Je la pose toujours cette question car c’est indispensable pour savoir à qui je parle et pour échanger avec elle. Parmi les nationalités que je ne vois jamais dans ma région, il y a un couple allemand égaré qui s’est arrêté pour me demander la direction du parc national et l’été dernier, j’ai rencontré sur le petit traversier pour piétons une famille d’espagne qui visitait l’ontario et le québec. Evidemment, je ne leur pose jamais de questions déplacées ou personnelles.

    2/ Pourquoi as-tu quitté ton pays ?
    Çà c’est une question « dangereuse » que je pose seulement si la conversation va bon train et si la chimie s’est faite. Evidemment, pour bon nombre de pays qui font la nouvelle internationale pour des mauvaises raisons, je me doute fortement de la réponse mais pour les autres (dont particulièrement la France) alors là j’avoue que ma curiosité atteint un sommet et que je meurs d’envie d’en connaître la/les raisons car s’expatrier de façon définitive est une chose très sérieuse et qui n’a rien à voir avec une aventure.

    3/ Tu retournes souvent chez toi?
    Çà c’est vraiment personnel et effectivement, çà n’apporte rien SAUF SI on connais assez la personne pour qu’elle se confie à nous et qu’on s’informe dans le but d’essayer de l’aider.

    4/ Combien de temps comptes tu rester, tu vas retourner chez toi un jour ?
    Là je souris un peu car cette question n’est vraiment pertinente que pour les Français car c’est bien connu qu’un grand nombre parmi eux retournent à France… 🙂

    5/ Est ce que ta famille te manque ?
    C’est triste à dire mais toute société comporte sa juste part de gens ignorants et même de crétins.
    Si on me posait la question, j’essaierais de rester poli mais probable que dans un mauvais jour je répondrais: PAS AUTANT QUE MON CHIEN !

    6/ Tu as appris le français / l’anglais ici ? Non parce que tu parles super bien !
    Même réponse que 5 et spécifiant qu’il s’agit ici d’IGNORANCE CRASSE.

    7/ Tu vas la prendre la nationalité / citoyenneté ?
    C’est effectivement personnel et en plus la réponse n’est pas simple alors c’est une question à ne poser que si l’on connais bien la personne et qu’elle désire en parler.

    8/ Pourquoi en Europe / Afrique vous « … » ?
    Je ne comprend pas bien la question mais il m’est arrivé en ontario qu’on m’a apostrophé à cause du mouvement indépendantiste du québec (dont je ne fais même pas partie). Une personne m’a même dit que le québec devrait se soumettre comme les autres provinces car ce sont les anglais qui ont été vainqueurs sur les plaines d’abraham.
    Dans ces cas là (heureusement rares), j’essaie d’abord de savoir si cette personne est capable de réceptivité et dans l’affirmative, je fais un peu d’éducation. Sinon, je ne perd pas mon temps.

    9/ J’ai rencontré un Tanzanien, il s’appelle X, tu le connais ?
    Ah ! Le petit peuple.
    Ses intentions sont bonnes mais on voit tout de suite ses lacunes.

    10/ Tu sais qu’est ce qui m’énerve ? C’est comment que vous les Français vous ne protégez pas la langue française. Un jour elle va disparaitre à cause que vous la loadez avec des anglicismes !
    Le français ne risque pas de disparaître en france mais il faut bien reconnaître que la qualité du français en france devient franchement médiocre non pas uniquement à cause des anglicismes (utilisés pour bien paraître) mais surtout à cause de tous ces mots d’argo incompréhensibles pour les francophones des autres pays (clop, plouc, etc).

    • Ok, la c’est serieux. Entre nous tu penses reellement que le Francais de France est plus mediocre que le francais du quebec? Eh ben dis donc.. C’est l’hopital qui se fout de la charité.
      Et autre chose, la francophonie c’est à majorité l’Europe et l’Afrique.

  6. Le barbare est immigré français en Belgique… il a un jour répondu à un grand questionnaire sur les expats créé par une blogueuse (peut-être tu y a répondu aussi… je ne sais plus). Bref, aux questions 3, 4 et 5, il répond que « chez lui » c’est ici, en Belgique… et que sa famille c’est la poulette et moi… Sinon, niveau langue, moi, j’ai été étonnée de m’entendre poser la question de la langue qu’on parlait en Belgique… 😀 Ma BM a plein d’a priori sur mon pays : elle achète des bières pour quand on va chez elle (alos que bon, mon alcoolisme de fille du nord fonctionne aussi avec du muscat ^^), j’ai droit à des commentaires sur les frites, le froid (c’est le noooord ^^), etc.
    Parfois, je suis navrée pour elle (ça fait plus de 10 ans que le barbare est installé ici)… et puis, parfois, je trouve ça insultant… (souvent en fait… )
    bisous
    Fedora

  7. J’entends régulièrement absolument toutes ces questions, à part peut-être celle « tu restes combien de temps ». Curieusement, on me l’a rarement posée.

    En fait, c’est plutôt « j’ai entendu toutes ces questions », moins maintenant. Peut-être que je me fonds plus dans la masse après 15 ans…

    Contrairement à toi, j’ai souvent trouvé les gens réellement intéressés par mes réponses, même par la fréquence de mes visites « au pays ». C’est plutôt moi qui, des fois, n’ai pas envie d’épiloguer, parce qu’une vie et des décisions ne peuvent pas se résumer en quelques phrases…

  8. La 10, je ne suis plus capable de l’entendre…

  9. Tu vas énerver les Québécois… 😉

  10. hormis la nationalité et la langue et la 10 (!), j’ai entendu souvent certaines de ces questions lorsque nous étions sur l’ile… et je les ai souvent posées aussi. 🙂

  11. La question 10 est culte ahah. C’est tellement ça en plus !

  12. Je viens de découvrir ce blog et je me marre trop.
    En tant qu’africaine à la canada depuis 4 ans et ayant eu un baccalauréat en France sans être française j’ai eu droit à des questions supplémentaires ;

    Les questions qui visent à me faire admettre que la France est pire que le Québec

    11) Tu n’es pas mieux au Québec qu’en France : Non tout dépend
    12) Au canada, on est mieux, on n’est pas raciste. Ça doit être mieux pour toi qu’en France : ma réponse : les Français ne sont pas plus racistes ils sont plus francs ….

    La plus drôle
    13) tu ne parles pas un français comme les haïtiens : Oui parce que je suis africaine

    La plus terrible
    Je réserve les meilleures pour la fin, la question la plus renversante et la plus terrible .

    14) Tu es Fancy ( je réponds ah bon , et là on me liste le fait que je prends du vin et pas de la bière , que j’aime porter des marques et que j’ai beaucoup voyagé et que J’AI ÉTÉ BIEN EDUQUÉE ) et la question terrible viens : ‘en Afrique ton père doit être un politicien, mettons ( language québecois ) un ministre ‘: Autrement dit il faut absolument avoir un père corrompus pour pouvoir être bien éduqué en tant qu’africaine . Et bien sûr, ça ce n’est pas du racisme : Souvent, je décide de ne pas répondre à cette question. La seule fois où j’y ai répondu avec mon franc parler habituel, je me suis fait licencié de mon travail quelques temps plus tard. Heureusement j’en ai trouvé un autre

    La question la plus insultante

    15) une fois, ils étaient en train de parler de l’Afrique et une collègue de travail m’a montré une case délabrée puis m’a demandé : ‘mettons , en Afrique tu vivais dans ce genre de Maison ?’ . Je n’en revenais pas. Je vous prie de croire que je travaille dans l’une des plus grandes sociétés au monde avec des collègues qui sont censés être extrêmement instruits …

Laisse petit mot pour lancer les palabres !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :