Les amis de mes amis ne sont pas (forcément) mes amis

shutterstock_129024809Dans mon entreprise il y a une « habitude » qui me fascine : ils sont tous « amis » sur Facebook ; c’est assez impressionnant.  Une des premières questions que l’on m’a posée quand je suis arrivée dans l’entreprise c’était de savoir si j’avais un compte Facebook.  J’ai répondu franchement;  oui j’ai un compte sur ce réseau social mais  je ne rajoute pas mes collègues / les gens que je ne connais pas vraiment. C’est assez marrant parce qu’ils ont parfois des discussions sur des sujets / posts qu’ils ont échangés sur Facebook et je me sens un peu à l’écart.  Mais malgré ça je n’ai pas l’intention de changer d’avis et rejoindre la joyeuse famille que mes collègues ont créée sur internet.

J’ai une utilisation assez basique de Facebook. Il y a très peu de photos de moi, il n’y en a quasiment aucune de ma fille et j’y ai mis très peu d’information vraiment personnelle. Je poste essentiellement des conneries. Bien évidemment, comme tout épouse jalouse qui se respecte, j’ai mis que j’étais mariée à Monsieur Gaou et je prends bien soin de le tagger à chaque anniversaire de mariage histoire de rappeler à des gens qui n’en ont certainement rien à cirer que nous sommes l’incarnation du couple parfait…
Comme vous pouvez le remarquer en lisant ces mots, mon profil (perso et non la page du blog) n’a rien de compromettant ou d’exceptionnel. C’est un profil tout à fait basique qui me permet de temps à autres de partager des photos sans intérêt de ma vie tout fait fascinante. Je vous ai déjà dit que j’aimais les chaussures? Je me sers surtout de ce réseau social (que j’envisage souvent de quitter) pour rester en contact avec mes (vrais) amis du bout du monde.
Alors, pourquoi refuser à mes collègues  l’immense privilège de pouvoir contempler les photos des chaussures que je vais acheter, celles de mes repas et de lire mes analyses techniques de la météo il fait chaud aujourd’hui nan ?? me direz-vous.  Je refuse par principe ; voyez-vous, j’estime que mes amis Facebook doivent être de vraies relations ; des gens que je connais, que j’ai déjà rencontrés et avec qui j’interagis un minimum. Pas uniquement pour me protéger mais aussi pour protéger mon entourage.  Ceux qui ont accès à mon profil ont aussi accès à ceux de mes amis et de ma famille. Je ne veux pas être une accro du clic qui rajoute des amis Facebook juste pour le plaisir de rajouter; je fais le tri.
Je ne mets rien de spécial sur Facebook mais je ne peux pas en dire autant de tous mes amis et  de ma famille. Certains s’en servent vraiment comme journal intime outil de communication pour donner de leurs nouvelles à leurs proches. Mes collègues et /ou des gens que je ne connais pas vraiment n’ont pas besoin de savoir que mon petit neveu a perdu ses dents ou que mon meilleur ami s’est marié. Ils n’ont pas à avoir accès à ces informations / photos/ citations qui vont changer le monde…

Je sais qu’internet est une belle et jolie famille mais comme dans toute famille, il y a des gens malveillants. Quand je ne connais pas vraiment les gens, je suis très mal à l’aise à l’idée de les avoir sur mon profil qui malgré le vide abyssal toutes les bêtises qu’il contient est finalement une petite fenêtre sur ma vie privée…

Je n’ai pas beaucoup d’amis sur Facebook et je connais tous ceux qui sont sur mon profil.  Je ne me vois donc pas rajouter mes collègues qui sont très sympathiques au demeurant mais avec qui j’ai surtout des relations professionnelles. D’autant plus qu’il y a un réseau social professionnel fait pour échanger avec les collègues : j’ai nommé LinkedIn.
J’ai limité l’accès à mon profil tant que faire se peut mais le réseau social étant ce qu’il est, les amis de mes amis peuvent toujours voir certaines informations. De plus certains de mes amis ont des profils semi publics et franchement je ne veux pas être la porte d’entrée sur leur intimité.

Je n’ai pas toujours eu ce point de vue et cette approche radicale sur les amis virtuels; il y a quelques années je rajoutais les gens sans trop reflechir. J’ai eu quelques experiences désagreables qui m’ont rendue parano fait changer d’avis. J’ai appris par exemple que certains ont un profil sur lequel ils ne postent absolument rien et qui leur sert uniquement à faire du voyeurisme. Je trouve ce procédé ignoble, moralement condamnable et je refuse de m’en rendre complice. J’aurais pu faire comme certains et avoir plusieurs profils ou je rajouterais les gens en fonction de leur «provenance» mais je ne trouve pas ça très honnête et je n’en vois vraiment pas l’intérêt.
Je pourrais aussi mentir et dire que je n’ai pas de profil Facebook mais mon papa dit que c’est mal de mentir je trouve ça ridicule.

Je vais donc continuer à expliquer gentiment que je sélectionne qui a le droit d’être mon ami sur internet et dans la vie.

Et vous, avez-vous un profil Facebook? Si oui vous le gérez comment?

 

 

 

Source de l’image ici

Publicités


Catégories :Une vie de Gaou

Tags:, , ,

20 réponses

  1. J’ai viré la totalité de mes collègues de mon compte FB… J’estime que leur vie privée ne me regarde pas et inversement… J’ai envie de pouvoir dire publiquement que mon boulot me gonfle sans me « sentie » fliquée… et dans la foulée, je trouve que mes collègues ont aussi ce droit. J’ai hésité à le faire parce qu’au départ, j’avais plein de collègues dans mes contacts… et puis, je me suis surprise, un jour, à porter un jugement sur un aspect de la vie d’une collègue assez proche de moi qui postait des machins un peu perso sans s’en rendre compte. Bref, j’ai trouvé ça super malsain et j’ai viré tout le monde ! Par contre, mon profil perso, je l’utilise aussi pour mes contacts avec d’autres blogueuses… j’avoue que ça ne m’a pas (encore ?) porté préjudice… Belle soirée !

  2. bonjour, j’utilise Facebook surtout pour garder le contact avec mes amis/ma famille et avant j’avais seulement 2 collègues dont une n’a pas Facebook et l’autre ne s’en sert jamais mais elles sont devenues des amies donc pas de problème!! Je ne sais pas si j’aurai un jour d’autres collègues (j’aime pas travailler avec des gens j’ai beaucoup de mal) mais ça me semblerait normal de ne pas les facebooker ils n’ont pas besoin de savoir ce que je fais de mes week-end!!

    • Je trouve qu’on porte pas mal de jugement sur les gens à cause de leur profil Facebook et je n’ai pas envie d’avoir ce genre de rapport avec mes collègues.
      Merci d’être passée 😊

  3. Même principe que toi je n’ajoute aucun collègue et ai très peu d’amis sur FB. J’ai d’ailleurs un compte pro au cas où mes collègues souhaiteraient m’ajouter. (Celui que j’utilise par ailleurs pour gérer les profils de mon entreprise) Compte créé en 2007 et qui m’a bien servi depuis ! Surtout quand des gens que j’ai rencontré style une fois veulent direct m’ajouter… Ce que je ne fais… jamais !

    • Je ne vois vraiment pas l’intérêt de rajouter des gens avec qui je n’échange pas du tout. Je n’ai pas de profil pro. Ça me fatiguerai d’en avoir plusieurs. Déjà que j’ai énormément de mal avec un…
      Merci d’être passée. Bonne semaine Lisa.😊

  4. Je ne suis pas sur Facebook parce que le blog (que j’avais commencé avant que FB ne soit populaire) me prend déjà assez de temps, et parce que je ne suis pas d’accord avec plein de politiques de FB, dont celle d’être un objet marketing. Conclusion, ma réponse est simple, « I’m not on Facebook. No, really. »

    Mon blog me permet mieux de contrôler ce que je partage… ou pas.

    • Ah les politiques de Facebook ça aussi c’est une autre histoire. Ça me rend malade de pouvoir accéder à des photos / statuts de gens que je ne connais pas du tout juste parce qu’un de mes contacts les a aimé. Le fait que des inconnus puissent voit mon profil est aussi un problème.
      J’envisage souvent de fermer Facebook mais c’est un des rares moyens de communication que j’ai avec certains membres de ma famille.
      Passe une belle semaine Zhu 😊

  5. Sur Facebook ,il est tout a fait possible de paramétrer ce que chaque personne peut voir. Personnellement, j’ai créer des listes d’amis et j’ai défini à chaque fois ce que je les autorisais à voir. Seuls mes amis et parents les plus proches peuvent voir entièrement mon profil, le reste…Facebook peut être un bon outil mais beaucoup de gens ne savent pas s’en servir…

    • Hello!
      Oh oui les paramètres de confidentialité permettent de faire pas mal de choses mais ils ont leurs limites. De plus je trouve ça un peu hypocrite de rajouter des gens et de les mettre sur de listes. Mais c’est vraiment mon point de vue. Ça me gêne aussi d’avoir accès aux informations de personnes que je ne connais pas juste parce qu’on a des contacts en commun. Bref c’est un très bel outils certes mais ces inconvénients me pèsent de plus en plus.
      Merci d’être passé par ici 😊

  6. Je suis sur Facebook mais uniquement pour les amis proches et la famille (et avec un pseudo !).
    Quand j’étais à mon ancien travail, j’ai fait l’erreur d’accepter mes collègues en amis … plus jamais ! Cela n’amenait que des emmerdes, des messages par rapport au boulot des jours où j’étais en congé, des petites guéguerres …

    • Des messages Facebook pour parler du boulot? Quelle horreur!! Sans parler du principe de confidentialité qui n’est absolument pas respecté.
      Je trouve que Facebook n’est pas fait pour avoir des rapports avec ses collègues. Les collègues peuvent êtes des amis certes mais dans le cadre de relations purement professionnelles (en fonction du domaine bien sûr ) je ne trouve pas ce réseau adapté.
      Merci d’être passée par ici 😊

  7. il y a environ 1 an j’avais plus de 200 « amis » Facebook. J’ai fait un grand tri. Très gros tri. Ils sont moins de 100 aujourd’hui… bien moins. Je ne rajoute personne que je n’ai pas côtoyé réellement dans le privé. Je ne travaille pas et n’ai donc pas de collègue… mais a priori je serais contre les avoir sur mon FB. Juste parce que je n’aurais pas envie je pense. Par contre, pour ce qui est d’être une porte ouverte sur les profils des autres…. les gens n’ont qu’à être plus vigilants. A priori, personne d’autre que mes amis ne peut avoir accès à mon profil… et j’interdis à mes contacts de partager mes rares photos persos (très rares et encore plus rarement avec mes enfants identifiables..). et comme toi, je me pose souvent la question de quitter FB. Mais pour les relations amicales longue distance, c’est malgré tout très pratique. 🙂

    • C’est vrai que c’est pratique pour parler aux amis qui sont loin. Je préfère ça à Skype par exemple. En revanche c’est un outil qui me fait peur du coup je fais hyper attention à ce que je mets et à ce que je commente.
      Ça un bon outil malgré tout mais c’est vrai qu’il faut être vigilant.
      Bonne semaine La Carne 😊

  8. Je pense que tous les médias sont intéressants du moment ou on les utilise avec parcimonie et « intelligence« . Par ailleurs, Facebook n’est pas mon préféré mais son côté distrayant est le fun☻. Étant de nature discrète, je priorise les MP et courriels.

    • Effectivement les emails sont beaucoup plus cool et un peu plus personnels que Facebook. J’avoue que plus ça va plus je me demande pourquoi j’y suis.
      Merci d’être passée

      PS: Je ne t’ai pas oubliée hein c’est juste la folie en ce moment 😉

  9. J’ai trouvé intéressant le concept d’un pote à moi qui a fixé un chiffre limite à son nombre d’amis Facebook : il a bloqué à 50 (ou 80 je ne sais plus) et s’il veut entrer un nouvel « ami », il en supprime un autre avec qui il n’a pas eu d’échange depuis un bout de temps, ça lui permet d’éviter cet effet voyeurisme, et cette multiplication d’amis qui ne ressemblent à rien !
    Pour ma part ça me permet de garder le contact malgré la distance mais je fais attention à qui je mets comme amis au Sénégal, un peu pour les mêmes raisons que ton réseau pro. Pour l’usage que je fais de FB, ces gens-là n’ont pas lieu d’être mes amis FB.

    • Ah ce n’est pas mal le concept du nombre d’amis fixes. Bon j’avoue que je n’aime pas supprimer les gens. J’évite de les rajouter plutôt que de supprimer ou de mettre des restrictions. Je trouve que l’effet voyeurisme tout ça ce sont des questions à se poser avant de rajouter les gens. Enfin bref chacun sa conception du truc.
      Je peux comprendre que tu n’aies pas envie de rajouter les gens à tout va! Merci d’être passée 😊

  10. Moi je n’ai ni compte FB (ou autre média social), ni site web.
    Tout ce que j’ai c’est des adresses email et un compte youtube dans lequel je ne met que des vidéos test ou qui vont servir d’exemple dans un forum… comme cette vidéo de ma petite Poupoune:

    Les raisons sont multiples mais à la base, c’est d’abord une question de sécurité et puis je ne ressent vraiment aucun besoin d’étaler ma vie en public comme la grande majorité des jeunes le font.

    Faut savoir que tout ce que l’on met sur FB (ou autre média social) est conservé en mémoire MÊME SI ON SUPPRIME SON COMPTE et que les agences de sécurité américaines y ont accès même si le compte est privé. Faut pas se faire d’illusions à ce sujet car ces agences de sécurité américaines (et celle du canada aussi il me semble) examinent déjà TOUS LES EMAILS que nous envoyons en mettant de côté (pour examen plus approfondi) ceux qui contiennent des mots clés ayant rapport par exemple au terrorisme.

    J’ai aussi souvent entendu que les recruteurs consultent les comptes des postulants à un emploi avant d’embaucher pour savoir à quel genre de personnes ils ont affaire.

    Il me semble aussi avoir entendu que les données privées d’inscription au compte FB (ou autre média social) sont la propriété de FB qui peut par conséquent les vendre à des agences de publicité EN ENLEVANT LES INFORMATIONS QUI PEUVENT IDENTIFIER LE DÉTENTEUR DU COMPTE.

    Alors, comme tu vois, c’est pas du tout anodin et je doute que les jeunes en soient conscient.

    Si j’étais un immigrant comme toi, que ma famille est très loin et que je veux donner des nouvelles avec photos, je ferais probablement un blog PRIVÉ qu’eux seul peuvent consulter et le jour où je supprimerais ce blog, je serais ainsi certain que rien n’a été conservé par l’hébergeur du blog car eux ils ne conservent rien.

    Probable que j’utiliserais aussi Skype (que je n’ai jamais utilisé car j’en ai pas besoin) et autres moyens mais certainement pas un média social comme FB pour les raisons déjà citées.

    Concernant le travail, c’est UNE ÉNORME ERREUR de le mélanger avec sa vie privée même si la majorité du temps nos amis proviennent de notre milieu de travail.

    C’est beaucoup plus sain d’avoir des amis en dehors du travail car le jour où on change d’emploi (ou on le perd), on ne perd pas ses amis du même coup et puis au travail on est aussi parfois obligé de faire des choses pour le patron qui ne sont pas du tout compatible avec les relations d’amitié.

    Ceci dit, on peut aussi avoir des amis au travail mais faut surtout pas mettre tous ses oeufs dans ce seul panier.

    • Hello!
      Effectivement tous ces réseaux sociaux sont à utiliser avec intelligence. Et comme tu dis beaucoup de gens ne se rendent pas compte de cela et postent tout et n’importe quoi sur leur page Facebook.
      Je suis aussi d’accord sur le principe qui consiste à ne pas mélanger vie privée et vie professionnelle. Un collègue peut devenir un ami mais effective il faut être ultra prudent!
      Bonne soirée 😊

Laisse petit mot pour lancer les palabres !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :