La première année de primaire

409751494-whispering-primary-school-pupil-attention-mysteriousMa fille a fait son année  scolaire 2014/2015 à Toronto et Montréal. Elle a intégré la première année de primaire qui serait l’équivalent du CP en France. Cette année les choses sérieuses ont commencé. Nous n’étions plus dans la confection de colliers de nouilles hideux  mais bien dans l’apprentissage et l’acquisition de bases solides. Je vais faire un point et  donner mon /notre point de vue sur cette année scolaire qui vient de passer.

Français:
L’apprentissage de la lecture et de l’écriture ont été au centre de cette année scolaire. Elle a revu l’alphabet dans un premier temps. Elle devait le maitriser et savoir donner les lettres dans l’ordre. Elle a appris à reconnaitre consonnes et voyelles. Il y a ensuite eu l’apprentissage des sons et des mots.  Elle avait souvent des devoirs visant à composer des phrases en utilisant les mots et les sons de la semaine. Elle a eu des dictées et des rédactions dont la longueur variait entre 50 et 100 mots.

Anglais:
Elle n’avait pas de cours d’anglais à Toronto.  En revanche dans son école à Montréal ça faisait partie du programme. L’apprentissage était basé sur  la compréhension de textes et la communication orale. L’école leur apprenait comptines et phrases courtes à utiliser dans la vie quotidienne. La classe regardait aussi des films en Anglais avec des sous-titres en français. Elle n’avait pas de devoirs à faire à la maison.

Mathématiques:
Cette année elle a appris à compter jusqu’à 150, à reconnaitre les nombres pairs et impairs. Elle a aussi appris les unités et les dizaines en comptant par bons de 2,5 et 10.  Elle a eu une initiation à la géométrie avec l’apprentissage des figures de bases et le repérage des objets dans l’espace. En plus de cet apprentissage décrit ci-dessus, il y a eu :
-Les additions et les soustractions et les suites de nombres à compléter
-La comparaison de plusieurs nombres entre eux en utilisant les symboles inferieur, supérieur et /ou égal et le classement par ordre croissant et décroissant
-La résolution des problèmes et l’utilisation d’un raisonnement mathématique

Art dramatique, art plastiques, sciences, expression orale et éducation physique:
L’école proposait toute une série d’activités visant à développer son sens artistique et sa communication : cours d’art dramatique, d’art plastiques, de sciences et expression orale. Elle a eu par exemple à faire une présentation sur les dinosaures. Elle a dû faire des recherches, écrire un court texte et préparer du matériel à montrer à ses petits camarades. Après sa présentation, elle a eu une petite session de questions /réponses. L’activité physique était aussi très présente ; l’école organisait souvent des tournois et des olympiades.

Les évaluations:
Elle a eu des examens à la fin de chaque trimestre. L’école nous envoyait en amont un calendrier des évaluations et des informations / conseils pour aider l’enfant à passer cette période. Après chaque évaluation, nous avons reçu un bulletin scolaire avec ses notes.

Toronto et Montréal, ce qui diffère.
L’école commence l’année des 4 ans en Ontario ; au Québec, il faut avoir eu 5 ans au 30 septembre de l’année en cours pour pouvoir entrer à l’école. Mini Gaou n’avait pas l’âge requis pour rentrer en première année à Montréal. Mais nous avons demandé une dérogation à la commission scolaire et à l’école.
De manière générale j’ai trouvé les programmes ainsi que l’approche pédagogique quasiment identiques. La seule grosse différence étant l’apprentissage de l’anglais qui se fait dès la première année dans son école Montréalaise vs la cinquième année dans son école Torontoise.
Je trouve le rapport à l’argent un peu moins marqué ici qu’à Toronto.  Les demandes de dons sont beaucoup moins fréquentes et ne sont pas obligatoires. Il n’y a pas non plus eu de ventes de collations.
La ville de Montréal a envoyé à Mam’zelle Gaou une carte lui donnant accès gratuitement à toutes les bibliothèques de la ville ce qui n’était pas le cas à Toronto.
En Ontario, elle avait un devoir par jour à rendre le lendemain ; au Québec elle recevait tous les devoirs de la semaine le lundi et elle les faisait dans l’ordre qui lui convenait et devait ramener le tout vendredi matin. Dans les deux cas, il n’y a jamais eu de devoir le week-end.

L’école finalement, ils en pensent quoi les Gaous ?

Nous avons eu  beaucoup de mal à l’aider à résoudre les problèmes (à Toronto comme à Montreal) parce que le raisonnement est très différent du nôtre.  Nous ne comprenions pas ce que le professeur attendait d’elle. Beaucoup de questions étaient implicites et non posées clairement, ce qui prêtait vraiment à confusion. Mais avec beaucoup de persévérance et d’échanges avec le professeur nous sommes arrivés à résoudre ce problème de communication.
Notre fille a fait des progrès vraiment extraordinaires. Elle lit couramment (et rapidement) toutes sortes de livres et est capable de regarder un film sous-titré. Son niveau de français est très bon ; elle a adopté certains mots du vocabulaire canadien (je pense notamment à l’ignoble au verbe peinturer) mais elle connait leurs équivalents en « français de France » et jongle aisément entre les deux. Elle a une bonne compréhension de l’anglais mais ne le parle pas encore correctement. Son niveau de mathématiques est bon. Elle sait compter jusqu’à 150 et faire des opérations de bases (additions, soustractions).  Elle n’a pas peur d’aller vers les autres ou de s’exprimer en public.

Que ce soit à Toronto ou à Montréal, le rythme de l’enfant est pris en compte. Les professeurs et la commission scolaire font un gros travail de suivi qui est très appréciable. En tant que parents, nous sommes vraiment impliqués dans l’éducation de notre enfant que ça nous plaise ou non.

Vous pouvez retrouver ici le billet que j’avais ecrit sur son année en maternelle

 

Image trouvée sur Google image

Publicités


Catégories :Le coins des petits Gaous

Tags:, , ,

6 réponses

  1. Finalement, ça va venir vite pour nous aussi, l’école. Mark aura trois ans cet automne donc il est encore trop tôt (je regrette vraiment un système de maternelle dès 2 ans et demi ou 3 ans comme en France…), mais ce n’est plus un truc lointain lointain comme quand il était bébé. Je ne connais pas du tout le système éducatif ici, Feng non plus car il est arrivé de Chine quand il était ado. Une chose qui me rend perplexe ici, c’est la sortie de classe très tôt. Genre, on fait comment quand on travaille??

    • Coucou, tu as un service de garde avant et après l’école qui commence aux alentours de 7h le matin jusqu’au début des cours (8h15 is vs 9h à Toronto)
      Le service fonctionne aussi après les cours et dure jusqu’à 18h00. Su tu as besoin de les faire garder plus tard il reste l’option baby sitter.
      C’est pas en primaire que tu galères c’est après car à partir de 12 ans il n y a plus rien et franchement je ne suis pas sûre de vouloir la laisser seule à la maison à cet âge là….

  2. La poulette est rentrée en septembre dernier en première primaire. Dans une bonne école de la région… et je constate que le niveau est bien plus élevé chez vous. Par exemple, elle est incapable de suivre un film en VO avec sous-titre : elle lit mais pas assez vite. (à notre grand désespoir car à la maison on ne regarde que de la VO sauf pour les films et dessins animés de la poulette).En mathématiques, je vois moins de différence mais évidemment pas d’anglais (ce sera pour la 5e primaire). Et en français, pas de rédaction encore mais beaucoup de lecture. Elle a commencé également à apprendre à lire l’heure. Par contre l’initiation artistique ce n’est pas ça non plus… elle a de l’éveil musical et un peu de dessin mais c’est tout… (bon, après, nous on la colle au cirque le mercredi pm ^^). Ah oui, elle a aussi des cours de gym et de piscine (2 heures/semaine)… et des bulletins le long de l’année avec une période d’examens en fin d’année… Bisous

    • Oh oui ils ont aussi appris l’heure j’ai oublié de le mentionner. Et puis il y a un cours d’éthique et de culture religieuse . En revanche pas de piscine à mon grand désespoir.

  3. Elle a l’air d’être lancée sur de très bons rails !! L’essentiel pour moi réside dans le plaisir qu’elle a à apprendre, découvrir, partager, ce qui semble être le cas à te lire ! Bonne rentrée les canadiens 😉

Laisse petit mot pour lancer les palabres !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :