La grossesse autour du monde.

Je reconnais que le terme « tour du monde » est un peu exagéré dans la mesure où je vais vous parler de la façon dont on (mon entourage donc) aborde la grossesse, au Togo, en France et au Canada uniquement ; mais je trouve que ça sonne bien. Avant de commencer je voudrais d’abord  faire deux mises au point :

– Précision numéro un pour les amis, la famille, les curieux et la pression sociale de merde: je ne suis pas enceinte, et le but de mon billet n’est pas d’expliquer quand, pourquoi comment et où est prévu le deuxième.

– Précision numéro deux: je ne vais pas raconter en détail ma grossesse, mon accouchement  la couleur du placenta et toutes ces choses intimes en détail.

Je voudrais plutôt vous parler de la façon dont on aborde la grossesse dans les pays où j’ai vécu. On a eu une gender reveal party au bureau récemment et ça m’a intriguée. Si toi aussi tu ne sais pas ce qui se cache derrière le terme barbare de gender reveal party, ne t’inquiètes pas, j’explique tout dans les lignes à venir…

Dans ma culture, la grossesse est un secret (de polichinelle) on ne l’annonce qu’à très peu de personnes. C’est l’un des rare moments où le concept de famille nucléaire a un eu semblant de sens pour la Togolaise que je suis. On ne dit rien à personne quand on attend un bébé. Les proches sont au courant mais ça s’arrête là. Et quand la grossesse commence à se voir, on ne vous pose aucune question. Les plus vaillants se risqueront à vous demander comment vous vous sentez mais ce sera tout. Tant que le bébé n’est pas là, on en parle pas, on ne pose pas de questions. Et il ne faut surtout pas toucher le ventre de la femme enceinte, c’est pire que tout. La plupart de mes amies proches m’ont annoncé leurs grossesses très tard (pendant le neuvième mois). Certaines ne m’ont rien dit et j’ai appris la naissance de l’enfant en même temps que tout le monde à savoir plusieurs jours après. Tout ce cinéma est fait dans un seul et unique but, protéger la maman et le bébé du mauvais œil.  Dans mon pays on a une peur bleue de l’autre et de ses pouvoirs maléfiques. Il y a une blague qui dit qu’un Togolais ne meurt jamais de mort naturelle (même à 100ans) c’est forcément quelqu’un qui la tué en utilisant la sorcellerie.  Je caricature un peu mais chez moi la grossesse (comme presque tout finalement) se vit en secret. Même si j’ai grandi dans cet environnement, j’ai eu  pendant longtemps beaucoup de mal à accepter que des proches me cachent un moment aussi important de leur vie sous le prétexte fallacieux de se protéger de mon prétendu mauvais œil. Puis un jour mon père m’a expliqué qu’il s’agissait  aussi de ne pas avoir à gérer le regard des autres si jamais tout ne se passait pas comme prévu…

Quand je suis tombée enceinte je vivais en France; étant mariée avec un enfant du pays, j’ai pu découvrir la façon dont on abordait la grossesse dans l’hexagone. Nous avons eu beaucoup de mal à nous mettre d’accord sur une date d’annonce. En France, on annonce sa grossesse à tout le monde après 3 mois, je trouvais cette date vraiment prématurée. Et puis la réaction des gens était très différente de ce que j’ai connu chez moi. Pendant ma grossesse j’avais droit à des questions (souvent indiscrètes) aussi bien de la part de la belle famille que de gens que je ne connaissais ni d’Adam, ni d’Ève : c’est prévu pour quand exactement? Garçon ou fille ? Vous préfèreriez quoi? J’avais aussi droit à des remarques étonnantes et farfelues sur la forme de mon ventre ou encore le physique du futur bébé. Mais le pire a été les gens qui envahissaient mon espace personnel en me touchant le ventre. J’avais une sainte horreur de ça ; j’avais fini par mettre en place un petit pas chassé qui me permettait de me décaler en douceur quand je sentais arriver une main indésirable. J’ai aussi reçu des cadeaux alors que je n’étais qu’à 6 mois de grossesse. Bref en France contrairement à chez moi, la grossesse n’est pas traitée comme un sujet tabou mais célébrée ouvertement par tout le monde.

J’ai demandé à ma collègue Canadienne comment ça se passait ici. Elle m’a dit qu’elle l’avait annoncé assez vite à ses proches (dès les premiers mois) ; ensuite à 5 mois de grossesse, Elle a fait la fameuse gender reveal party au bureau. C’est une fête pour révéler le sexe du bébé. On fait une fête avec à manger et des jeux destinés à faire deviner le sexe du bébé. À la fin de la fête, on annonce le sexe de manière originale.  Elle nous a fait manger des pop cakes qui étaient bleus à l’intérieur; nous avons compris qu’elle attendait un garçon. Dans quelques mois elle fera une baby shower qui est une fête sensée célébrer la maman. Elle se retrouvera avec ses amis et sa famille pour célébrer le bébé à venir et recevra à cette occasion des cadeaux pour elle comme pour le futur nourrisson.  La réaction des gens (inconnus) quand ils la croisent se rapproche assez de ce que j’ai connu en France. Elle a droit elle aussi aux questions et aux intrusions intempestives dans son espace personnel. En revanche, ça ne la dérange absolument pas contrairement à moi…

J’ai trouvé ça très drôle et instructif d’échanger avec ma collègue et de comparer nos différentes cultures / vécus autour de la grossesse. Entre nous je dois quand même avouer que je préfère l’approche de chez moi team 228 for life à celle que j’ai vécue en France et à celle que ma collègue m’a décrite.

Et vous comment ça se passe chez vous? La grossesse secret de polichinelle ou évènement de notoriété publique?

Source de l’image ici

Publicités


Catégories :Les Gaous around ze world

Tags:, , , , , , ,

19 réponses

  1. En Belgique, je dirais que ça se passe comme en France… Perso, les questions ne m’ont jamais dérangée (J’en pose aussi ^^) par contre, la main, parfois limite inconnue, qui touche ton ventre, là, j’ai du mal… Je me sentais agressée quand on voulait toucher mon ventre (mais j’admets être parfois un peu asociale avec les gens et avoir une sainte horreur de certains contacts… Par exemple, je ne supporte pas qu’on touche mes cheveux… sauf le barbare et mon coiffeur). Bref, je ne connaissais pas du tout la manière d’appréhender la grossesse au Togo. Question idiote : c’est la même chose dans d’autres pays d’Afrique ? Bisous

    • Coucou Fedora! Ah la main dans les cheveux. j’ai les cheveux afro et franchement c’est un combat de tous es jours. Entre les gougnafiers qui se croient drôles quand ils te disent que tu ressembles à un mouton et ceux qui les touchent sans même prendre la peine de te demander, je te raconte pas l’épuisement moral.
      Pour en revenir à la grossesse, je sais qu’au Sénégal ca se passe un peu comme au Togo. De plus la plupart des Sénégalais que je connais ne donnent pas le prénom du nouveau né avant le 8e jour.
      Je crois qu’au Benin et au Ghana c’est un peu comme au Togo aussi. Ce sont les pays d’Afrique que je connais plutôt bien. Je ne sais pas comment ca se passe ailleurs. La seule amie qui m’a annonce sa grossesse assez tôt (vers 5/6 mois de grossesse) est Ougandaise mais c’est une nana super cool ( ce n’est pas mon amie pour rien ^^)

      La bise ! 🙂

  2. Je n’ai pas encore eu d’enfants (et ce n’est pas prévu dans l’immédiat), mais j’avoue, moi aussi, j’ai un peu de mal avec l’intrusion des gens comme ça. Quand je vois une femme enceinte, que je la connaisse ou non, je ne lui saute pas dessus en essayer de mettre mes mains partout. Il est vrai que je peux poser ces questions assez indiscrète (plus du genre, « c’est pour quel mois ? » et « Tu sais si c’est un garçon ou une fille ou tu préfères garder secret? »)
    Je ne suis pas sûre de bien comprendre le principe de gender reveal party et baby shower. Ils sont bien gentils avec leur fête à tout va, mais la grossesse reste un moment privé quand même. En faire profiter ces proches, ok. Aller jusqu’à faire une party au bureau, bof. J’étais déjà au courant de cette pratique, elle se fait aussi en Angleterre (et sans doute en Irlande, maintenant que j’y pense), mais je ne prévoie pas spécialement de m’y mettre 😀
    Et c’est sympa d’apprendre comment ça se passe au Togo. C’est curieux, mais ça fait parti de la culture. Ta famille au Togo serait horrifiée de voir ce qu’il se passe au Canada, je crois…

    • Oui moi aussi j’ai un peu de mal avec les fêtes à tout va. Je trouve que l’argent qu’on dépense pour ce genre de fête peut servir à autre chose. D’autant plus qu’un enfant ça coûte un peu cher quand même quoi 😆
      Honnêtement la Gender reveal party je la trouve vraiment too much. Ah oui ma famille au Togo comme au Sénégal d’ailleurs seraient abasourdis. Dire qu’on est enceinte et révéler le sexe du bébé à des inconnus? OMG! 😆

      • C’est exactement ce que je me disais ! Même si je n’ai pas d’enfants, je sais que c’est cher de devoir les élever (j’ai été Au Pair, j’ai pu voir ça de près quand même). Et du coup, dépenser autant juste pour des fêtes, je ne comprend pas trop. Surtout la Gender Reveal…ça sert vraiment à rien !

  3. En Irlande et en Angleterre, c’est un peu comme en France, mais en beaucoup moins envahissant, les gens restent quand même British! Par contre, j’ai eu droit à une baby shower surprise, a 8 mois et demi. Toutes mes copines anglaises avaient comploté pour m’organiser ça, autant je n’aurais pas forcément apprécié le genre gender reveal party , autant la, ça m’a beaucoup touché. Je ne m’y attendais pas du tout.

    • La baby shower surprise ça doit effectivement être sympa. C’est une question de culture et aussi de personne la façon dont on aborde la grossesse finalement. Mais comme je le disais baby shower je peux comprendre et pourquoi pas envisager. Gender reveal party qui plus est au bureau, je ne suis pas capable.
      Merci d’être passée 😊

  4. En Chine, c’est un peu comme en France, mais sans les contacts physiques, je n’aurais pas supporter qu’on me touche le ventre. Les gens vivent la grossesse tres ouvertement. On annonce tout de suite la grossesse, En Chine, connaitre le sexe du bebe est interdit ( mais une enveloppe avec des billets et etrangement le medecin te le dira ) donc on demande juste si on le connait. On ne demande pas vraiment si on a de preference car pour un Chinois, tu veux forcement un fils !
    Les femmes enceintes sont de veritables princesses, pour les Chinois, on porte la vie donc on doit nous chouchouter. Dans les restaurants on veillait beaucoup sur moi, on m’offrait gratuitement des soupes nutritives pour que le bebe grandisse bien, on me donnait des coussins, une fois on m’a meme accompagne jusqu’aux toilettes car le sol etait glissant. Quasiment tout le monde cedera sa place dans les transport en commun. Personnellement j’ai beaucoup aime me sentir chouchouter haha meme si a cause de ca j’ai pris 25kg ! 😉

    • Oh merci pour le témoignage c’est super de lire comment ça se passe en Chine. Chez moi aussi on chouchoute vachement (et on gave les futurs mamans) mais c’est vraiment les proches qui font ça. Les inconnus vont être gentils avec toi mais on ne parlera pas de ton état . Pour le sexe je pense que les gens ont aussi une préférence pour les garçons. Sauf dans ma famille ou on pense qu’avoir une fille en premier est un signe de paix dans la famille /couple. Les petites filles symbolisent l’apaisement dans ma famille. Ça ne veut pas dire qu’un garçon en premier c’est mal hein 😉😊
      Merci encore pour ton commentaire et désolée pour la réponse un peu fouilli…

  5. Dans un supermarché à Toronto il y a quelques mois, la femme enceinte derrière moi s’est fait accostée par la caissière et bombardée de questions (sexe, terme…) pour finir les deux mains sur son ventre. J’étais choquée même si on voyait que ça ne partait pas d’un mauvais sentiment.

    • Les deux mains sur le ventre OMG mon cauchemar 😂😂😂😂
      Je suis d’accord avec toi ça ne part pas du tout d’un mauvais sentiment mais quand on a été élevé dans une autre culture ça fait bizarre. En France je tombais uniquement sur des gens bienveillants si on exclu les boulets qui faisant semblant d’être passionnés par le plan de métro pour ne pas te céder leur place…
      Merci d’être passée Eva 😊

  6. Je n’ai jamais vu en France des inconnus agresser les ventres des femmes enceintes pour les toucher, pour moi ça doit venir surtout des proches (famille). Bien sûr, il y a toujours des cas, mais c’est rare, les gens qui se permettent comme ça de toucher le ventre.

    La raison pour laquelle on parle moins de l’enfant pas encoré né, dans certains pays africains, c’est parce que le taux de mortalité infantile/prénatal est bien plus élevé qu’en France ou ici. C’est une sorte d’adaptation aux conditions de vie, en plus de la superstition qui est très présente, comme tu le mentionnes. Un des livres les plus passionnants que j’ai pu lire dans ma vie, c’est « l’anthropologie de la mort » de Louis Vincent Thomas, qui parle beaucoup de certains pays africains comme le Mali, Togo etc

  7. Ton article est très intéressant ! Je n’ai pas d’enfants, et ce n’est pas prévu pour le moment, mais je ne pense pas que les questions me gênent. Et, j’en pose aussi donc (comme le sexe, mais bcp de personne mnt ne veulent pas le dire et je respecte totalement, si la grossesse se passe bien, si les parents vont bien, mais pas vraiment plus). Ayant été élevée en France, je pense que c’est une question de culture finalement. Bon par contre, le coup de toucher le ventre, je trouve ça super intime, et ça me paraîtrait bizarre et mal venue qu’on me le touche si je n’ai pas donné l’autorisation à la personne … Du coup, je comprends totalement que ça te gêne, et que ce soit super intrusif pour toi ! J’espère que les gens ont pris en compte ça …

    • Oh merci ! Oui c’est une question de culture finalement. Toucher le ventre c’est super intrusive. le prebleme pour moi etabt qu’on ne me demandait pas mon avis avant de me toucher. je n’ai donc pas souvent eu la chance d’expliquer que je ne voulais pas qu’in me touché. Venant des proches ce n’est pas genant; c’est vraiment les etrangers qui me posaient probleme.
      Merci pour ton commentaire et desolee pour les accents (clavier Anglais) 🙂

  8. ça va te faire (sou)rire : J’ai beaucoup souffert au Sénégal qu’absolument personne ne veuille parler avec moi de ma grossesse, je trouvais ça hypocrite, triste, limite méchant et ça n’a fait que renforcer le sentiment d’isolement alors que j’avais envie de partager ce bonheur avec tout le monde, et j’ai adoré qu’en France on m’ait touché le ventre !!! hihihi !! N’étant plus concernée directement (non non moi non plus je ne suis pas enceinte ;-), je comprends (et j’accepte) mieux les motivations et enjeux de chaque culture autour de la grossesse aujourd’hui, mais ce choc des cultures reste aussi pour moi un souvenir vraiment mitigé..

    • Oh mais je comprends tout à fait que tu aies été frustrée. Dans la mesure où tu as une autre culture tu as dû en souffrir un peu surtout qu’à Dakar on ignore complètement ta grossesse. Quand tu n’es pas de cette culture (et même quand c’est le cas) je peux comprendre que tu souffres de la solitude.
      Contente de te retrouver 😊

  9. Bonjour,
    Il est ecrit dans l article qu’il ne faut pas toucher le ventre d une femme enceinte. Je souhaite raconter mon expérience. Enceinte de mon 3eme enfants un jeune homme africain m aborde et me demande s il peut toucher mon ventre. Je reponds oui et il a masser mon ventre pendant bien 5 minutes sans parler sans questions puis juste pour me dire merci. Que pouvais signifier ce massage ? (france)

Laisse petit mot pour lancer les palabres !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :