Toronto vs Montréal #6mois

Montreal Skyline - Jul.09Ça fait 6 mois que nous sommes installés à Montréal, c’est le moment de faire le point. Nous avons quitté Toronto pour venir ici essentiellement parce-que j’ai trouvé un travail.  Je pense que le fait d’avoir déménagé pour des raisons purement professionnelles m’a fait prendre énormément de recul. Comme je le dis souvent sur le blog, je ne fais que relater mon expérience, ma réalité. Mon point de vue sera forcement subjectif puisque basé sur mon vécu.

La ville
Je le disais ici, je n’aime pas Montréal. Je trouve que beaucoup d’endroits de la ville ont l’air de tomber en ruine. L’état général des infrastructures (les routes notamment) me dépasse; surtout quand je vois le montant des taxes qu’on paie.
Quand j’entends mes collègues décrire le système de santé, j’ai des sueurs froides. Ils m’ont raconté des histoires effroyables. Un de mes collègue a passé 48 heures dans le couloir des urgences avec son costume de hockey sur le dos et une jambe cassée. Un autre, citoyen américain va se faire soigner aux États-Unis. Ils m’ont tous dit que le système de santé est déplorable. Je n’ai pas entendu ce genre d’histoire à Toronto, j’ai eu un médecin de famille en une semaine et je n’ai jamais attendu plus de 30 minutes pour m’y faire soigner. Ici c’est une autre paire de manches.

Le coût de la vie
Je paie trois fois moins cher qu’à Toronto pour la garderie de ma fille. Le loyer est  moins cher mais l’électricité me revient trois fois plus cher ici qu’à Toronto. Je dépense le même montant  pour un appart plus grand  (je suis passée de 85m2 à 115m2) mais avec un standing loin de ce que j’ai connu à Toronto. Sur le poste loyer je ne gagne rien au final. J’ai échangé un standing (salle de gym, piscine, concierge, salle de ciné privée etc..) contre de la surface.

La nourriture me revient plus cher qu’à Toronto. Le prix de mon panier (avant taxes) est plus élevé que dans la ville reine. J’ai été la première surprise par ce constat car j’ai toujours entendu dire que Montréal était moins chère que Toronto. Je dépense 50$ de plus par semaine pour les courses.
L’assurance auto nous coûte quatre fois moins cher ici mais les plaques, le permis, l’entretien de la voiture et l’essence sont plus chers.

Je (point de vue complètement subjectif) trouve que le coût de la vie revient au même. Nous avons  les mêmes revenus qu’à Toronto mais nous ne faisons pas plus d’économies. Nous vivons pourtant de la même manière qu’avant. Je serais même tentée de dire qu’à revenu égal Toronto est plus intéressante financièrement si on a pas d’enfant.

Vie professionnelle / Scolarité
Niveau emploi je suis très satisfaite. J’ai un boulot qui me plait et je travaille dans un environnement stimulant. Je ne vois aucune raison valable de me plaindre ce qui est quand même extraordinaire quand on me connaît. Je n’irais pas jusqu’à dire que c’est le job parfait car ça n’existe pas mais c’est vraiment pas mal.

Mon mari est  en recherche d’emploi depuis 5 mois maintenant. En parallèle, il se renseigne pour reprendre des études universitaires. Il a passé 3 entretiens pour des postes intéressants depuis que nous sommes ici. La plupart des contacts que nous avons dans les banques nous disent qu’il faut compter entre 6 et 9 mois pour trouver un poste. Je trouve ça long mais on s’arme de patience. Il faut dire qu’il n’y a pas beaucoup d’offres intéressantes. En revanche tout comme à Toronto les postes  de perroquet bilingue de customer service représentative / agent dans des centres d’appels sont légions.

Niveau scolarité, je n’ai pas vu de grosse différence non plus. Je prépare un billet sur l’école. La transition s’est passée sans problème pour ma fille. Les profs font un suivi avec nous tout comme c’était le cas à Toronto. Elle a un cahier qui est mis à jour au quotidien et qui nous permet de la suivre. Je vous en dirai plus dans un billet sur l’école.

Alors Montréal amazing ou pas?
Notre vie à Montréal se passe plutôt bien jusque là. Nous avons eu à nous adapter à ce nouvel environnement mais le fait d’avoir des amis ici à grandement facilité notre intégration. La seule ombre au tableau c’est le fait que l’homme ne travaille toujours pas. On espère que ça finira par s’arranger. Notre vie sociale s’est améliorée surtout parce-que nous avons des amis à Montréal. Je ne me suis pas fait de nouveaux amis (en 6 mois ça aurait été étonnant) cependant, je trouve les Montréalais  un poil plus chaleureux que les Torontois. Ils ne vont pas faire semblant de contempler le plafond pour ne pas avoir à dire bonjour. Mais ici comme à Toronto ça ne va pas plus loin. Les gens sont polis mais les relations restent très superficielles; ça ne me dérange pas plus que ça .

Le mode de vie à Montréal est assez semblable à celui de Toronto à peu de choses près. Je n’aime pas parler de mentalité Nord-Américaine car je pense que ça n’existe pas. Il peut y avoir des similitudes entre un Torontois et un Vancouvérois mais je ne pense pas qu’ils aient exactement la même mentalité. Certains fanatiques Montréalais vous diront que la vie culturelle ici c’est « ben plus l’fun » qu’à Toronto alors qu’ils n’y ont jamais vécu mais je ne trouve pas. Je ne retrouve pas non plus le côté «européen» de Montréal dont on parle souvent. Pour moi elle reste une ville Nord-Américaine où on parle français et anglais.

Si je devais parler de bilan (je trouve le mot un peu exagéré après 6 mois seulement)  je dirais qu’il est plutôt mitigé dans la mesure où l’homme ne travaille toujours pas.

Source de l’image ici

Publicités


Catégories :Les Gaous au Canada

Tags:, , , ,

28 réponses

  1. Très bonne analyse de Montréal je suis tout à fait d’accord avec toi. Il n’y a pas le côté européen du tout 😉 Et oui les relations sont plutôt superficielles et il faut du temps pour se faire une vraie bande d’amis, j’ai bien mis 6 mois et maintenant j’ai beaucoup d’amis québécois 🙂

    • Je suis contente de lire ça. J’entends tout le temps que Montréal fait européen et à un côté latin. Je ne comprends pas pourquoi.
      Merci pour ton commentaire.

      • « Montréal fait européen et à un côté latin » : tout est relatif, en comparaison d’autres grandes villes canadiennes ( Vancouver, Toronto ), Montréal est la plus latine avec sa très importante communauté française. Le français reste une langue latine 🙂
        Vancouver est la plus asiatique, par sa démographie, sa géographie.

        Bon courage pour ton mari, il va y arriver !

      • Quand on parle du côté européen de Montréal et de Québec, on fait surtout référence à l’architecture des maisons du vieux Montréal et du vieux Québec.

        Quant au côté latin des québécois, il est bien là et on peut le voir dans son comportement plus impétueux que celui des anglo-saxons de l’Ontario.

  2. j’espère que ton homme trouvera rapidement du boulot,j’ai hâte de lire ton billet sur l’école

  3. C’est comme d’habitude très intéressant – et ça fait du bien aussi de voir qu’il y a quelqu’un pour ne pas encenser Montréal ! Mention spéciale à la différence que tu nommes entre les différents habitants des provinces, Montréal c’est pas le Canada, les Québécois sont pas les Canadiens… comme on lit un peu trop sur les blogs. Bref j’espère que la situation professionnelle de ton mari s’arrangera vite et tu imagines que j’attends impatiemment le billet sur l’école ! Bises !

    • Merci Kenza. Montréal est une ville où il y a une super ambiance. Il y a pleins de trucs à faire et quand tu viens de Paris c’est carrément pas cher. Je peux comprendre qu’elle plaise aux gens. Moi c’est vraiment l’aspect général qui me dérange. Ça fait vraiment délabré par endroits.
      Non Montréal c’est pas le Canada. Et le Canada ne s’arrête pas au Québec ou à l’Ontario. Quand je parle des habitants j’inclus aussi ceux que j’ai croisé en dehors de Montréal et Toronto.
      Merci d’être passée. J’espère que le retour se passe bien

  4. Ça il y en a pour 9 mois, ton mari va trouver bientôt j’espère. Tu penses que ça changera ta vision de Montréal?

    • Il finira par trouver quelque chose du moins j’espère. Je ne pense pas que ça change ma vision de la ville. À moins que ça coïncide avec une mega rénovation. Les nids de poule et les bâtiments décrépis seront toujours là. C’est vraiment l’aspect mal entretenu qui me pose problème.
      Merci d’être passée 😊

  5. Ah alors même à Montréal c’est pas facile de se faire de nouveaux copains ? Non parce que bon à Calgary c’est clair c’est pas simple parce que peu d’immigrés viennent ici quand même, et encore moins les Français, et en plus… Tout le monde se barre encore plus vite que de Toronto ! 2 couples de copains partis en moins de 8 mois. Ca pue un peu mais enfin c’est la vie.

    Je me dis que peut-être quand j’aurais un enfant ça sera un peu plus simple ? Ouais en fait je pense pas mais bon je me dis ça, je dis rien quoi 😛

    • Je ne sais pas si les enfants changent la donne. La puce a été invitée plusieurs fois à des anniversaires mais les parents n’ont pas été chaleureux avec nous pour autant. Après je ne pense pas que ce soit spécifique aux Canadiens. J’aurais pu écrire la même chose sur les Français. Quand on est immigrant, je trouve que c’est très difficile d’intégrer les cercles d’amis déjà bien établis des locaux. ..

  6. Chère Gaou, je commente pour la première fois, mais je suis ton blog depuis quelques mois déjà…Courage pour la recherche de ton mari, ça finira par s’arranger. Ton blog est particulièrement intéressant pour moi parce que je réfléchis à quitter Montréal pour Toronto justement, alors tes écrits m’aident beaucoup. Je vis a Montréal depuis presque 7 ans et j’aime beaucoup la ville, surtout après avoir vécu à Paris avant d’immigrer ici…mais disons que beaucoup d’éléments (notamment le système de santé) me poussent à rééexaminer mon avenir dans cette ville. Au plaisir de te lire bientôt.

    • Bonsoir Carine. Merci pour le commentaire. Si tu en as la possibilité va faire du repérage à Toronto. Je peux comprendre qu’après 7 ans à Montréal tu aies envie de changer d’air. Je me trompe peut-être mais je trouve que c’est une ville dont ont fait rapidement le tour non?

      • Bonsoir chère Gaou, oui on en fait vite le tour…j’irai effectivement à Toronto dès que j’en aurai l’occasion. Merci de m’avoir répondu.

  7. Merci pour ce témoignage nous sommes en partance pour le Nouveau Brunswick et votre blog nous permet de bien comprendre ce à quoi nous attendre.
    J’aime beaucoup votre ton et votre analyse !!! je l’abonné !!

    • Bonjour,
      tout d’abord merci de partager ton experience. C’est tres enrichissant et agreable de te lire. Pour ma part je viens de Grenoble et je vis a Toronto depuis + de 5 ans. Je trouve qu’il y a beaucoup de choses a faire et apres tant d’annees je decouvre encore des coins inexplores, des festivals! J’aime beaucoup l’architecture de la ville, le fait d’etre depaysee et plongee dans une culture qui me fascine, pouvoir manger dans des restaurants ethniques authentiques ( je suis une amoureuse de Kensington market!). Quand je suis fatiguee de la culture anglosaxone/ individualiste ou plutot « clicky » comme ils disent ici, il m’arrive de penser a demenager a Montreal en pensant que l’herbe est plus verte ailleurs. Mais ces envies vont et viennent et ce qui est important avant tout et au dela des aspects objectifs(cout de la vie, taille de la ville..etc) n’est-ce pas de s’y sentir bien?

  8. Bonjour chère Gaou. Ca fait du bien d’entendre que l’on n’est pas seul ! Je suis arrivée à Montréal depuis Québec il y a 3 ans. Déjà, ma première impression en voyant la rue Ontario depuis le car n’était pas terrible. Ensuite, je ne me suis plus du tout intéressée à l’image de Montréal, trop occupée entre mes papiers, mes déménagements et ma recherche d’emploi. Maintenant que je suis plus posée, j’ai ouvert les yeux sur la réalité qui m’entourait. Il y a un mois, je suis sortie de chez Simons et ai regardé la rue Sainte-Catherine. Et ce que j’y voyais ne me plaisait pas du tout ! Quand je suis arrivée à Montréal, je me suis dit que c’était normal, que c’était ça le Canada. Je me suis faite une raison. Et maintenant, je n’y arrive plus. J’ai donc décidé d’aller jeter un oeil à Toronto et là, j’avoue, ça a été le choc (positif). Alors, j’ai décidé qu’il était temps pour moi de quitter Montréal pour peut-être mieux y revenir plus tard. Car je sais quand même ce que j’apprécie ici : la douceur de vivre, des loyers corrects (par rapport à Paris), moins de stress. J’adore le Canal Lachine ! Je vais tenter Toronto (de toute façon, il faut que je retravaille mon anglais) et on verra bien. Continuez ce blog SVP, il est très bien !

    • Merci Caroline pour ce gentil commentaire et votre temoignage qui me rassure. Je suis contente de voir que je ne suis pas la seule a preferer Toronto à Montréal malgré la douceur de vivre qui y regne. Je vous souhaite bonne chance a Toronto. C’est une ville difficile a apprivoiser mais une fois qu’elle rentre dans votre coeur elle en sort difficilement 🙂

  9. Est-ce que ce blog est RÉSERVÉ AUX FEMMES ?
    AUCUN de mes commentaires n’a été publié à ce jour !

    Mon avis sur Montréal ?
    Je déteste cette ville car elle est effectivement laide, mal entretenue et je n’y ai jamais trouvé beaucoup de civisme. Quant au système de santé, c’est à Montréal qu’il cafouille le plus.

    Par contre, il y a 2 choses que tu as dites qui me paraissent bizarre:
    1- « l’électricité me revient trois fois plus cher ici qu’à Toronto »
    Au KilowattHeure, le prix de l’électricité à Montréal est MOINS CHER qu’à Toronto alors si elle te revient 3 fois plus chère à Montréal qu’à Toronto, c’est que tu fais des mauvaises comparaisons ou que ton logement est vraiment pas du tout isolé.

    Se pourrait-il (par exemple) que ton logement de Montréal soit chauffé à l’électricité mais pas celui de Toronto et que ce soit ces 2 factures d’électricité que tu compares ?

    2- « Le prix de mon panier (avant taxes) est plus élevé que dans la ville reine. »
    Au Québec, il n’y a pas de taxes sur la nourriture !

    • Les commentaires du blog sont modérés et tant que je ne les approuvés pas ils ne s’afficheront pas.on blog n’est interdit à personne tant qu’on reste poli. Je ne regarde pas tous les jours et ça peut donc prendre du temps. Merci pour ta patience. 😊
      Ma facture hydro est plus élevée ici. Je ne parle pas du prix au KWH mais bien au global. Et oui effectivement je vivais dans un condo de 2014 à Toronto donc super bien isolé.
      Pour les courses j’ai bien des taxes (2 de mémoire) sur mes tickets de caisses quand je paye au super marché. Je regarderai plus en détails à quoi ça correspond. Mais oui je maintiens que sur les choses que j’achète (courses au global pas seulement la nourriture) les prix affichés ici sont plus élevés. J’ai une collègues Québécoise dont la famille vit en Ontario qui à fait le même constat.
      Il y a une bouteille de vin que je payais 9.95$ (HT) à Toronto elle coûte 12.95$ (HT) ici.
      J’ai été la première surprise.

  10. Merci de m’avoir répondu; j’aime bien ton blog !

    C’est important d’être précis sur les choses car sinon, çà porte à confusion et des futurs immigrants comprendront le contraire de la réalité.

    Donc:
    1- Pour l’électricité, tu dis qu’il s’agit de ta facture globale SANS ÉGARDS à la consommation.
    Dans ce même ordre de pensée je pourrais aussi dire que l’essence ici est plus chère qu’en france (ce qui est totalement faux) si je compare le coût pour faire le plein d’une petite Renaud en france avec celui d’un gros VUS (véhicule utlitaire sport) à 4 roues motrices ici.

    2- Pour ton panier d’épicerie, tu viens de préciser qu’il ne contient pas uniquement de la nourriture et çà, çà peut faire toute une différence en particulier si il contient du vin (très taxé au québec) et autres produits d’exception.

    En plus, si vous mangez « français » (plutôt que canadien), çà va inévitablement faire exploser votre facture d’épicerie car ce sont des produits importés qui pourraient être plus cher à montréal qu’à toronto si le volume est moins important.

    Toutes ces choses expliquent probablement pourquoi il y a cette ÉNORME différence de $50 entre les 2 factures d’épicerie car c’est effectivement énorme pour une famille de seulement 2 adultes et un jeune enfant.

    Petite précision concernant la nourriture non taxable au québec (et aussi en ontario il me semble):
    Les choses « non saines pour la santé » comme par exemple les chips (croustilles) et les liqueurs (sodas) sont taxables alors tes 2 articles font probablement partie de cette catégorie.

    • Hello. Merci pour les compliments. Effectivement il est important d’être précis et j’essaie de l’être au maximum. Après il s’agit d’un blog d’humeurs donc forcément influencé par mon caractère et mes ressentis.

      1. Hydro oui c’est ma consommation globale.

      2. Nous ne mangeons pas du tout Français, je déteste les sodas et les aliments tous prêts du style (croustilles). Je nais toujours pas trouvé ce qui explique cette différence de prix parce-que nous mangeons à peu près les même chose qu’à Toronto. Je finirai par trouver. Il y a peut-être des données que je n’analyse pas correctement.

      Merci en tout cas pour tes commentaires; c’est toujours agréable d’avoir le retour de quelqu’un du cru.😊

      • Quelqu’un du cru ?
        Mais ma chère, c’est d’un millésime dont il est question ! 🙂

      • Il faut aussi prendre en considération que la viande (et d’autres produits) a beaucoup augmenté (au niveau mondial) depuis 9 mois alors dans ce cas, ton $50 ne tiens plus la route car il compare des prix à 2 époques différentes.

Laisse petit mot pour lancer les palabres !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :