Tu ne te maquilleras point…

child-beauty-pageants06Être parent et immigré c’est souvent faire un grand écart entre son éducation, sa culture et celle du pays d’accueil. Ayant moi même été enfant d’immigrés Togolais au Sénégal, il m’est souvent arrivé de voir mes parents lutter entre l’éducation qu’ils voulaient nous donner et ce que la société / les camarades de classe nous apprenaient.  Les différences culturelles entre Togolais et Sénégalais sont bien réelles.
Je me suis souvent demandé où se trouvait la limite. Comment en tant que parent on choisissait  ce qu’il fallait absolument inculquer à ses enfants et ce sur quoi on pourrait faire l’impasse.

 

Mr Gaou et moi nous sommes de cultures différentes  mais la question de l’éducation n’a jamais vraiment été source de conflit. Nous en parlons énormément  et je finis par lui imposer mon point de vue nous trouvons un terrain d’entente.  J’ai eu beaucoup de mal au début avec les habitudes / traditions françaises qui consistent à donner des cadeaux pour tout et n’importe quoi.  Mes parents ont toujours considéré qu’ils n’avaient pas à me couvrir de cadeaux quand je franchissais des étapes normales de ma vie. Personne ne m’a jamais donné un centime parce-que j’avais perdu mes dents par exemple. C’est normal de perdre ses dents de laits. C’est une étape classique de la vie. Je pense que mes parents auraient eu un fou rire si j’étais allée leur parler de fée des dents ou de petite souris.

Depuis que nous sommes au Canada, nous sommes aussi confrontés aux différences culturelles par le biais de Mam’zelle Gaou et de l’école.
Comme je vous le disais dans un billet précédent, nous sommes ici au pays de l’enfant roi. J’ai parfois l’impression que l’enfant décide et les parents suivent. Je n’ai pas à juger la façon dont  les gens élèvent  leurs enfants. Mais  je refuse de m’adapter à cet aspect de la société canadienne.  Est-ce dû à l’éducation hyper stricte que j’ai reçue ?  Je n’en sais rien; tout ce dont je suis convaincue c’est que c’est à moi d’éduquer ma fille et non le contraire.
Je discute beaucoup avec ma fille  car elle n’arrête jamais de parler cette gamine car son bien être est au cœur de mes préoccupations. Nous sommes très proches . Ils nous arrive souvent de rire des choses qui nous surprennent au Canada. Une fois elle m’a dit en souriant qu’une de ses amies allait se coucher quand elle voulait. Si elle ne voulait pas à aller au lit le soir, ben elle n’y allait pas. Elle a conclu en disant que la maman de sa copine était cool et  la laissait faire ce qu’elle voulait contrairement à moi qui était vraiment dure. J’ai pris la critique dans les dents et je l’ai mise dans la boite où j’ai rangé mes grasses matinées, mon intimité, mon budget shopping et ma taille de guêpe après avoir accouché…

Une fois la couleuvre avalée je lui ai expliqué que tous les choix que je faisais étaient pour son bien.

Récemment ma fille et moi avons (re) discuté des ateliers beautés que la garderie organise. En fait c’est un atelier organisé par le service de garde. Il existait aussi en Ontario. Le jour où il y a cette activité de merde on maquille les filles,  on leur met du vernis à ongles. Les garçons eux ont ateliers tatouages. Sexiste vous avez dit sexiste?

L’atelier maquillage pour les enfants me scandalise mais apparemment c’est normal ici. Les salons de beauté proposent des tarifs mère/fille ainsi que des forfaits pédicure/manucure avec des tarifs réduits pour les moins de 9 ans. La première fois qu’on m’a proposé cette option dans un salon Montréalais, je n’ai pas pu m’empêcher de lever les yeux au ciel. Ma fille est une enfant et non une femme miniature; elle n’a pas encore sa place dans des salons de beauté.

Les jours où il y a atelier beauté j’ai le bonheur immense de récupérer ma fille transformée en  une version miniature des nanas écervelées qu’on voit sur le petit écran. À chaque fois que ça arrive, je vais me plaindre à la direction. Mais j’ai beau leur dire de ne pas la maquiller comme une voiture volée, il n’y a rien à faire.
J’ai demandé à l’intéressée pourquoi elle se laissait maquiller alors qu’elle sait très bien que maman est relou n’est pas d’accord. Elle m’a répondu que c’était la tradition  de son école et que je dis toujours qu’il faut se plier aux coutumes locales. Elle ne veut pas aller à contre courant et  pour ne pas être «la seule fille ne sera pas belle et qui n’aura pas d’amie.»

J’aurais pu être fière et émue par ce discours pseudo militant sur l’intégration et l’assimilation quand on est immigrant si sa conclusion n’associait pas beauté, maquillage et réussite sociale.

Je lui ai donc réexpliqué pourquoi je ne veux pas qu’elle se maquille à son jeune âge et j’ai rajouté que la prochaine fois qu’elle me désobéirai, elle serai punie. Rien de tel qu’une petite menace pour sécuriser ses principes d’éducation.

Je sais que m’a fille va absorber comme une éponge certaines habitudes canadiennes et qu’au fil du temps elle sera très certainement beaucoup plus Canadienne que Franco-Togolaise.  Je n’ai aucun problème avec ça. Je refuse cependant de céder sur absolument tout car je pense qu’il est important de lui inculquer certaines de nos valeurs son père et moi. Elle en fera ce qu’elle voudra quand elle sera adulte mais pour l’instant, c’est maman qui commande!

Et vous le maquillage à la truelle pour les petites filles pour ou contre?

 

Source de l’image ici

Publicités


Catégories :Le coins des petits Gaous, Une vie de Gaou

29 réponses

  1. Effectivement, bravo pour le sexisme! C’est scandaleux, il n’y a eu personne pour ses plaindre?

    • Nan pas de plainte à part moi. L’activité est vraiment appréciée par les enfants. C’est quasi normal ici de voir des gamines de 4/5 ans avec du vernis à ongles et du gloss à paillettes. Les salons de beautés reçoivent souvent des petites filles avec leur maman pour faire manucure/pédicure. Certaines copines de la puce ont carrément des trousses à maquillage dans leur cartable…

  2. je suis 100% d’accord avec toi! Contre le maquillage!! Ici aussi, les petites se maquillent jeunes. La 5 ans me soule déjà avec ça (et en matière de maquillage, ça ne vient pas de moi, c’est sure). Alors parfois, pour les grandes fêtes d’anniversaire, je cède. Je mets du vernis sur l’ongle de son pouce. Uniquement sur le pouce. ça lui va. Je n’en suis pas fière mais bon… mais à l’école?!! dans les salons de beauté?!! AU SECOURS!! Chaque chose en son temps merde! Pis alors le côté maquillage/tatouage… sans commentaire… 😦

    • Oh C’est trop mignon le coup du pouce. J’adore! 🙂
      Finalement l’hyper sexualisation des gamines c’est en train de devenir un problème universel. Les gens ne comprennent pas que ce sont des enfants, pas de femmes miniatures. C’est grave quand même! Laissons les profiter de l’enfance! Elle passe tellement vite…

  3. Je suis contre, totalement contre!!
    Habiller et/ou maquiller des petites filles comme des adultes, ça me pose un vrai problème!
    J’ai vu, récemment, en allant acheter des chaussures pour ma fille (3 ans), une paire de sandales à talons et même une paire de ce genre de baskets qui paraît à semelles plates mais ont un talon compensé à l’intérieur (pas claire mon explication je crois…), bref, j’ai halluciné! C’était à sa pointure!
    Mais bien sûr je vais mettre des talons à ma gamine de 3 ans… et pourquoi pas des strings tiens… (quoique, j’en ai déjà vu en taille 6/8 ans…. )
    Le monde ne tourne pas rond!
    J’espère que la menace de punition produira son petit effet car même si, oui, l’intégration/assimilation est importante quand on décide de s’installer dans un nouveau pays… faut pas déconner non plus!! :p

    • Ah les chaussures à talons et les strings, tout un programme! J’en ai vu aussi! Talons aiguilles, compensées le tout à partir de 2 ans. RIDICULE. D’ailleurs on s’était tapé un fou rire avec l’homme parce-que la puce nous avait dit en les voyant : «c’est le genre de chaussures que j’aimerais mais je ne demande même pas; je vais perdre mon temps et vous allez dire non» 😆
      Je viendrais vous raconter si le coup de la punition marche 🙂

  4. Je suis contre le maquillage pour les petites filles, mais moi qui suis une grand mère je propose que nous partagions des ateliers de recettes simples de produits naturels à fabriquer ensemble

  5. Quand je vois le nombre de palettes de maquillage pour petites filles comme Barbie, Violetta et compagnie, je ne suis même pas étonnée de voir des ateliers de maquillage pour elles. Mais je suis comme toi, franchement contre. Maintenant on leur apprend qu’il faut se maquiller pour être belles, réussir dans la vie, et puis quoi encore ?
    On est en 2015 et moi, à 25 ans, j’essaie toujours de faire comprendre aux employeurs que ce n’est pas parce que je ne me maquille pas que je suis quelqu’un de négligée. Si on apprend aux gamines à se maquiller si jeunes, c’est clair que je n’ai aucune chance de me faire comprendre un jour. Moi, et toutes les nanas qui sont féminines sans ressembler à des camions volés.

  6. Je me retrouve totalement ! Enfant d’immigrés aussi… Et en plus je travaille dans le monde de la beauté. Oui c’est hallucinant quand la mère amène sa fille de 10 ans, choisir sa nouvelle coloration, ses vernis pour le printemps et même venir faire des soins du visage…. Laissez les donc vivre leur vie d’enfants ! (bordel, j’ai envie de dire)

    • C’est exactement ca! Elles auront tout le temps de se maquiller et de se faire des couleurs. Puis l’enfance passe tellement vite! Moi je suis contente de jouer à la dinette et à la poupée avec ma fille! Le temps des salons de beautés mère-fille viendra et j’en profiterai aussi. Pas besoin de précipiter les choses…
      Merci pour ton commentaire! Je suis ravie d’avoir le témoignage d’une personne qui travaille en beauté et qui confronté de plein fouet à ce phénomène…

  7. J’avais entendu parler de ces pratiques, révoltantes selon moi.
    En France, c’est déjà galère d’arriver à faire réfléchir sur la fonction du maquillage, l’hypersexualisation des petites filles et des femmes, alors outre-atlantique ça doit être terrible…
    Merci pour cet article 🙂

  8. Contre ! Une copine (pour celles qui suivent, la nana du mec qui a empoigné ma gamine le jour de ses 6 ans…) lui a un jour offert du maquillage pour enfant ! j’ai failli avoir une crise cardiaque !! J’avoue qu’il m’arrive de céder UNIQUEMENT pour jouer à la maison pendant les vacances. A l’école, pas de problème : le règlement d’ordre intérieur est hyper stricte… et je n’ai jamais entendu parler d’une école qui ferait ce genre d’activité !!! Quant aux salons de beauté… Euh… Attends, je vais me pendre et je reviens 😉

    • Oh je ne savais pas que quelqu’un avait empoigné ta fille. 😦
      C,est vraiment cool que le reglement l’interdise à l’ecole de ta fille. Ici j’ai vraiment l’impression que c’est normal de voir des gamines maquillées. Je croise tout le temps des petites de 3/4 ans avec du vernis à ongles. J’ai vraiment du mal à comprendre. Sans parler du fait que ce sont quand même des produits toxiques et qu’à 3 ans ils mettent encore des trucs à la bouche…

      • Tout le monde a été très choqué… j’ai eu l’occasion d’exprimer mon ressenti à ma copine depuis… ça m’a fait beaucoup de bien !
        Sinon, c’est aussi un peu pour ça que nous avons choisi cette école… je ne suis pas contre les manifestations de la personnalité mais je pense qu’il y a un temps pour tout ! 😉

  9. Maquiller les petites filles comme des femmes non en revanche pour jouer ,se déguisé cela ne me pose pas de problème en sois maisnilf aut que chaques choses reste dans son contexte après malgré être esthéticienne je suis totalement contre les salons de beauté mère fille a 16 ans oui mais pas a 9 ans il y a bien le temps de féminisé ou non

  10. ouh la la moi qui suis déjà choqué des petites filles de 5 ans qui se ballade avec du vernis à ongle de toute les couleurs, je crois que je tomberais des nues. Pour moi pas de maquillage avant au moins 16 ans et genre vraiment discret eyes liner etc…
    Par contre je maquille très souvent ma fille… en clown, en papillon, en princesse… à la truelle 🙂

  11. Comme j’ai un garçon (et puis il est petit…), je ne me suis pas trop posée la question de la place des petites filles ici. Je ne suis pas pour le maquillage et les trucs de grandes trop jeune, comme les vêtements d’ado sur un p’tit bout de 7 ou 8 ans, ça fait bizarre. Quand aux soins de beauté, c’est réservé (dans ma tête!) aux adultes… en plus c’est cher, quoi! 😆

    Ça m’agace qu’on assigne certains trucs aux gars et d’autres aux filles, surtout tout petits. Mark a une poupée, même s’il préfère les camions, je ne veux pas tomber dans le stéréotype de « tu es un homme, mon fils, pas de trucs de nana autour de toi! » Il l’aime bien aussi sa poupée 🙂

    • Ah oui les fringues, faudrait que je fasse un billet dessus aussi. Le nombre de gamine que j’ai été choquée de voir avec des micro-shorts `qui ne couvrent même pas les fesses! Ma fille a essayé de me dire que c’était la mode et qu’elle en voulait mais le regard désapprobateur que son père lui a lancé a clos le débat.
      Je suis comme toi pour les activités / jeux , je refuse de les assigner selon le sexe. Quand nous étions à Paris, ma fille voulait une boite à outils ben elle a eu sa boite à outils. Quand je suis allée l’acheter d’ailleurs le vendeur du magasin de jouets nous a regardé et m’a dit qu’ils avaient des jeux plus adaptés pour elle en me montrant kit de femme de ménage. Je pense qu’il se souvient encore du voyage….

  12. Je ne pense pas que tu trouveras des français pour dire qu’ils sont pour, en tout cas… C’est très ricain comme truc, il n’y a qu’à voir les concours de mini-miss, très ricain aussi (je ne dis pas que ça n’existe pas en France, mais c’est quand même hyper marginal).

  13. C’est drôle de te lire, moi qui passe pour une méchante mère de française car mon fiston a droit à 2 cadeaux pour Noël point barre et nada le restant de l’année pendant que ses petits voisins sénégalais sont pourris de cadeaux chintoks tout au long de l’année pour un oui pour un non !! Ces mêmes petites voisines qui portent à 5 ans chaussures à talons pour aller à l’école, vernis toute l’année et maquillage pour les fêtes… Parfois ce n’est même pas du vouloir des parents c’est latante, l’oncle la grand-mère et en tant que parent tu n’as rien à dire, bref, tu vois de quoi je veux parler ?! No comment…
    En ce qui concerne le maquillage des petites filles, je trouve logique que les petites filles soient en demande d’autant qu’elles sont à des âges d’imitation, et je comprends que la tienne le soi aussi, quelque part cela prouve qu’elle est « normale » !! Après c’est la manière dont chaque parent y répond qui varie. Pour moi ça doit rester un jeu et très occasionnel, qui peut permettre d’ailleurs d’aborder le sujet avec son enfant petite fille/ jeune fille / femme. Ma maman se maquillait très peu, nous avons joué avec elle à nous maquiller, très peu mais pas pour des fêtes ou des sorties, c’était un jeu et à la fin du jeu on jouait à se démaquiller ! Avec le recul ça me semble une démarche seine et équilibrée. J’ai des bons souvenirs de ces moments, pas pour le maquillage mais pour le temps et l’attention toute particulière qu’elle nous consacrait à ces instants précis. Je précise que je ne juge personne si les choix / manières de faire sont différentes.
    Je pense à mon michoco qui adore se passer du baume à lèvre le matin pendant que je me maquille ! Un jour qqn m’a fait la remarque pourquoi je le laissais faire (sous-entendus homosexuels derrière !!) alors que c’est juste un stick transparent qui hydrate les lèvres. J’ai réalisé qu’on avait vraiment tous des conceptions vraiment différentes… Pour moi un petit garçon qui deviendra un homme un jour et qui prend du plaisir à prendre soin de lui dans la salle de bain, ça n’a rien de problématique (jusqu’à ce qu’il ait 13 ans et s’enferme 4 heures dans la salle de bains !!!) Pour poursuivre les anecdotes sur le vernis : une copine a son fils de 3 ans qui lui en a demandé, ils se sont bien amusés à en mettre mais après il ne voulait pas l’enlever et il est allé toute la semaine en baskets à l’école alors que tous les autres élèves sont en sandales !! Bref, on fait tous comme on peut…
    Cela dit je ne comprends absolument pas comment cela peut devenir une activité à l’école… Le cadre scolaire n’est à mon sens pas là pour ça. Quant à la photo que tu as choisi j’ai vu des reportages sur les mini-miss américaines, et personnellement je trouve cela affligeant… Non pour moi les enfants ne sont pas des poupées ou des adultes miniatures…

    • Je ne juge personne chacun fait comme il sent. Pour moi je maquillage c’est niet tout comme les chaussures à talons. De plus la plupart des produits sont pas top top et elle fait des allergies donc double non. ca ne nous empêche pas de jouer au salon de coiffure et tout en faisant semblant. Pas besoin de lui tartiner la gueule avec du parabène et autres saloperies..
      Les commentaires sur ton fils qui met du baume à lèvres sont juste navrants….

Laisse petit mot pour lancer les palabres !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :