Tribulations de maman #1

motherHier Mam’zelle Gaou est venue me trouver pour me faire part d’un vœu qui lui était cher. Elle m’a dit en prenant un air très sérieux : «maman, je veux écrire une prière pour le monde et j’ai besoin que tu m’aides.»

Sa demande m’a bouleversée. Je suis croyante mais j’estime que la foi est une chose de personnelle. Je n’en parle pas plus que ça avec elle. Évidement lorsqu’elle me pose des questions sur la religion je lui réponds. Mais je n’impose à personne (même pas à elle) ma vision du divin. Je pense qu’on ne peut pas créer  / forcer la foi chez quelqu’un ; c’est un cheminement qui doit être personnel. 

Je me suis donc demandée  d’où lui était venue cette idée saugrenue. Puis j’ai compris et j’ai été fière. Ce petit bout de femme que j’ai conçu, à qui j’ai donné la vie est déjà très mûre pour son âge.  Je suis l’auteur  de ce petit être exceptionnel qui du haut de son très jeune âge se détache des considérations matérielles et égoïstes de notre monde pour avoir des réflexions profondes,  spirituelles. Ma fille, cette héroïne (n’ayons pas peur des mots) veut écrire une prière pour le monde ; elle est altruiste, ouverte aux autres et généreuse, en un mot parfaite! 

J’ai enfin compris pourquoi les gens (même des inconnus croisés au hasard d’une rue) insistent tellement pour que je fasse un deuxième enfant. C’est moi la mère de ce prodige, grâce à mes gènes exceptionnels (OK son père aussi à participé mais c’est un détail insignifiant) j’ai produit cet être merveilleux dont des générations entières  vont s’inspirer! À l`heure où  les enfants pensent à tort qu’il faut montrer ses fesses et ses seins sur les réseaux sociaux pour être quelqu’un, ma progéniture à moi réfléchit et tout ça c’est à moi seule que je le dois. Moi la mère, moi la femme  exceptionnelle qui ai enfanté et éduqué  cette enfant merveilleuse. À cet instant précis, plus rien ne comptait, ni les nuits sans sommeil, ni les pleurs, ni ce mépris total pour mon intimité qui la pousse à débarquer quand je suis aux toilettes.

La chair de ma chair qui  veut se dévouer pour le monde. Pas pour elle, pour ses parents ou son pays, non pour le monde. Ce petit être , qui est le reflet du meilleur de moi-même! 

Je me suis vue dans quelques années pleurant (avec classe hein, pas les pleurs façon phacochère enrhumé avec reniflements intempestifs)  pendant  qu’on lui remet le prix Nobel de la paix. Je l’ai imaginée me remerciant moi la femme merveilleuse (soupirs) dont elle s’est inspirée. Je me suis vue dans une belle robe et perchée sur des talons à une interview. Je raconte avec une fausse modestie  que  je n’ai rien fait d’exceptionnel et que chaque parent aurait très certainement fait pareil. J’ajoute ensuite que mon moteur c’est le même que celui de tous les parents, l’amour inconditionnel qui n’empêche pas pour autant d’être objectif sur ses enfants. 

Sa petite voix est venue me tirer de mes pensées  mégalomanes 

– Maman, tu m’écoutes dis ? Tu vas m’aider à écrire la prière

– Oui mon cœur, je vais t’aider, qu’est-ce que je dois faire ?

-Tu dois écrire ce que je vais te dicter pour que je recopie sans faute

Puis j’ai tendu l’oreille, les yeux embués d’émotion, le cœur rempli de cette fierté incommensurable que seul un parent peut ressentir. Ce sentiment inexplicable qui rend chaque acte de votre enfant exceptionnel, cette émotion ultime qui vous fait prendre un air niais et dire des énormités  vanter ses qualité hors du commun : «son rot est tellement musical…» à des inconnus.

J’étais prête, à appeler  tous les éditeurs de la terre pour faire publier sa prière pour le monde.  Elle a commencé à me la dicter  doucement:

Merci petit Jésus pour la piscine.  Est-ce que tu peux  faire qu’il y ait moins de monde quand j’y vais ? Nan parce-que je m’amuse mieux quand je l’ai pour moi toute seule hein…

– Maman ? Pourquoi tu fais cette tête? Tu l’écris la prière pour le monde à la piscine s’il te plaît?

Je crois que le prix Nobel vient de nous passer sous le nez…

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités


Catégories :Gawazeries, Une vie de Gaou

Tags:, ,

19 réponses

  1. Mais pas du tout, le prix Nobel est pour bientôt! Elle a l’esprit pratique, ça fera une grande scientifique et voilà! 🙂

  2. Au moment de la robe et des talons, ça commençait à sentir le roussi… Le prix Nobel de la Paix attendra un peu… en attendant, elle peut toujours postuler pour la palme du meilleur humoriste ! Elle a de qui tenir aussi, non ?!

  3. Très drôle ! J’avoue que je n’ai pas vu la chute venir !

  4. Bonjour,
    Désolée de m’incruster.
    Vraiment drôle l’article. Et j’aime beaucoup votre blog.

  5. Trop drôle! Nan mais c’est intention (euh… le fantasme de la maman…) qui compte, non? 😉

  6. Je glousse comme une idiote au bureau (faut bien faire passer le temps hein… ), ton article est excellent j’aime vraiment comme tu écris ton blog est géniale!

    Puis elle a raison hein, la piscine quand y a du monde c’est chiant..

    Bonne journée ! (Tu as refais la mienne !)

  7. J’adore ! bon à défaut du prix nobel au moins ta puce nous fait bien rire et c’est déjà super !! merci du partage.
    j’adore les mots d’enfants !

  8. Cr cr cr cr cr cr cr cr cr Vous me tuez toutes les deux ! Like mother like daughter.

    • LOL Mariposa c’est pas cool de se moquer. J’avais déjà quelque idées de cadeaux à te faire avec l’argent (bah oui si elle gagne elle reverse tout à sa mère ) mais vu que tu te moque tu n’auras rien voilà NAH 😆

Laisse petit mot pour lancer les palabres !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :