Ce qui a changé depuis que je suis Torontoise

images

J’ai immigré à plusieurs reprises et chaque pays où j’ai vécu a laissé une trace en moi. J’ai l’impression d’avoir aussi laissé un peu de moi dans chaque pays par lequel je suis passée. Une fois la routine installée, on prend de petites habitudes qui deviennent notre quotidien. J’ai décidé de faire une petite liste de choses qui ont changé dans ma vie depuis que j’habite à Toronto.

 

Je suis devenue accro à Tim Hortons. Pas au point de bloquer la circulation  pour du café comme le font les locaux mais certaines de leurs petites douceurs me font craquer. Je pourrais vivre uniquement de bagels avec du fromage à la crème s’ils ne faisaient pas 410 Kcal par portion.

Je n’ai plus peur de faire 15h de route pour partir en week-end. Le pays est immense, les jours de congés sont comptés; si on veut partir, il faut souvent faire de longues distances. L’avion coute extrêmement cher. Au début je trouvais ça ridicule mais maintenant je fais avec. Prochain road trip prévu : 9/10h de route pour un weekend à New York!

Je dis AMAZING quand je ne sais pas quoi dire. Ce mot les gens l’utilisent à tout va ici. C’est donc tout naturellement que je l’ai adopté.

Le samedi ce n’est plus le jour de la manucure mais le jour de skype. Pour rester en contact avec mes proches je l’utilise beaucoup. Mais à cause du décalage horaire, si je veux parler avec tout le monde et prendre de vraies nouvelles, c’est souvent une bonne partie du samedi qui y passe.

Mes meilleurs amis s’appellent Facebook, Gmail et Nonoh. Je suis tout le temps sur internet et sur mon téléphone car c’est le moyen le plus rapide et le moins cher pour rester en contact avec mes amis et ma famille.

J’ai appris la signification de gb. Internet coûte très cher. Adieu le forfait tout compris avec appels gratuits vers plusieurs pays du monde. Ici je surveille ma consommation de près et je n’utilise pas le téléphone fixe.

Je vois des bites partout. Le mot bite signifie bouchée en anglais. Il est très utilisé sur les menus des restaurants. Je ne peux pas m’empêcher de pouffer de rire à chaque fois que je le vois. Non je n’ai pas 2 ans d’âge mental…

Je croise un écureuil ou une oie bernache au moins une fois par jour. C’est très étrange pour moi de voir ces petites bêtes dans une grande ville comme Toronto.

Je case les tâches ménagères pendant les coupures pub. Il y a des pubs toutes les 2/3 scènes. Je trouve que c’est scandaleux de saccager des films entiers avec ces spots publicitaires. Ma préférée c’est la pub qui est juste avant le générique de fin. C’est d’un ridicule ! Du coup je m’occupe pendant la coupure pub quand j’ai envie de regarder mon émission en direct. La plupart du temps, j’enregistre et je regarde un peu plus tard en zappant la publicité.

Je m’habille comme je veux. C’est simple personne ne vous regarde.

Je fais mes courses le dimanche. C’est vraiment agréable d’avoir les magasins ouverts tous les jours. Je ne stresse plus le samedi après-midi s’il y a de l’écho dans mon frigo.

J‘achète des œufs à la pharmacie. C’est fou toutes les choses qu’on peut acheter à la pharmacie ici ; lait, œuf, conserves, un vrai dépanneur!

J’ai remplacé le vin par de la bière. Elle coûte moins cher et n’est pas mauvaise. Mon tour de taille m’en veut encore.

Je dis «YAY» quand je reconnais ma ville dans un film ou dans une série. Beaucoup de films et de séries américaines sont tournés à Toronto. C’est toujours assez extraordinaire de voir une rue où on est passée sur son écran.

Je suis devenue experte en lunch boxes. Je les fais en série et je commence à trouver des astuces pour varier les repas de mini Gaou qui je vous le rappelle n’a ni frigo ni four à micro-onde dans son école.

Je dois planifier mes vacances et mes weekends longtemps à l’avance. Avant j’étais une adepte des voyages de dernière minute. Ici tout est souvent complet des semaines à l’avance, je me suis adaptée.

Je ne me fais plus aborder et draguer par des australopithèques. Je sais ce n’est pas très gentil pour les australopithèques.

J’ai toujours des espèces sur moi pour prendre le bus ou le métro. Il faut avoir la somme exacte dans le bus ils ne rendent pas la monnaie.

Je suis devenue la traductrice officielle de mes collègues. Dans la mesure où je parle français, les gens viennent me voir pour faire des traductions qui n’ont rien à voir avec mes fonctions. De plus n’étant pas traductrice (dois-je rappeler que c’est un métier ?) je ne suis pas très à l’aise avec ces missions.

J’ai appris à apprécier les Moon boots et je réfléchis 2 secondes avant d’acheter des chaussures à talons. Merci le verglas !

Les impôts m’ont donné de l’argent. Les impôts sur le revenu sont prélevés à la source et lorsqu’on a trop payé, on a retour d’argent. C’est agréable de recevoir de l’argent des impôts.

Je ne reçois quasiment pas de courrier par la poste. Toutes mes factures et mes fiches de paie sont électroniques.

Je n’ai plus honte de gagner correctement ma vie. Le rapport à l’argent est très différent ici. Ce n’est pas un sujet tabou et les gens parlent ouvertement de leurs projets pour en gagner plus.

Je râle beaucoup moins qu’avant… Non je rigole!

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités


Catégories :Les Gaous au Canada

Tags:, , ,

10 réponses

  1. Ca donne un bonne idée ! Merci !
    Je me souviens bien que j’étais accro à Esquires, le coup de faire le plein avant de partir dans une autre ville (tu te fais avoir une fois ou presque, pas deux), l’argent non tabou, les écureuils, et ce « Je m’habille comme je veux. C’est simple personne ne vous regarde », ça m’a fait un choc de me sentir de nouveau regarder de la tête aux pieds en revenant en France.
    De bons souvenirs… En lisant ton blog, j’ai bien envie de repartir…

    • Oui les différences sont souvent criantes quand on a vécu dans plusieurs pays. mais tout comme la France le Canada a aussi ses inconvénients. Le tout c’est de trouver le pays qui nous convient. 🙂

  2. C’est beaucoup plus positif que tes derniers articles, finalement! 🙂 et rassure toi, j’ai mis quelques secondes à comprendre pour « bite »…première réflexion, avec prononciation à l’anglaise, ben oui, c’est normal, c’est quoi le truc? Voilà, voilà.

  3. Si ! Tu as deux ans d’âge mental, mais nous aussi je te rassure !
    comment veux-tu habituer les enfants à manger correctement alors qu’ils sont contraints de manger froid chaque jour, même en plein hiver ??! Scandaleux, honteux, je manifeste et proteste !

    • Pour la lunch il faut s’adapter. Tu sais comme ils n’ont pas de cantine et le personnel qui va avec je vois mal les profs chauffer les lunches de toute l’école. Cet hiver je vais tester les soupe dans un thermos pour qu’elle mange chaud. On verra… 🙂

  4. Le Canada me manque tous les jours… Je pourrais parcourir l’Australie pour un Timmies… french vanilla et cream cheese bagel!

  5. Il y a un resto qui vient d’ouvrir à Ottawa, et qui s’appelle « BITE ». Je rigole bêtement à chaque fois que je vois l’enseigne.

    • 😆 le «bite» il est terrible! Mon homme est effaré de me voir rire comme une baleine à chaque fois mais même après un an ici à chaque «bite» que je vois je suis morte de rire. Surtout dans les menus où ils font des jeux de mots louches 😆

Laisse petit mot pour lancer les palabres !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :