Un Gaou à Toronto: Alexandra

papillonJe vous propose le témoignage d’Alexandra une immigrante Burkinabé installée au Canada depuis 7 ans maintenant. J’ai  fait la connaissance d’Alex grâce au blog et nous avons échangé à plusieurs reprises. Lorsque je lui ai proposé de témoigner pour le blog, elle a dit oui tout de suite alors que rien ne l’obligeait à répondre à mes questions. Je tenais particulièrement à interroger Alex parce-que contrairement aux immigrants que j’ai rencontrés jusque là, elle est arrivée en tant qu’étudiante. Un grand merci à Alex pour son témoignage! .

1/ Pourrais-tu te présenter en quelques mots?

Alors, je m’appelle Alexandra, Burkinabé vivant à Toronto depuis peu.

2/ Depuis combien de temps vis tu au Canada et sous quel statut ? 

Je vis au Canada depuis maintenant 7 ans; d’abord à titre d’étudiante internationale à Montréal puis résidente permanente et bientôt citoyenne (du moins je l’espère dans quelques mois)!

3/ Où habitais-tu avant d’arriver au Canada ?

J’habitais Ouagadougou, Burkina Faso!

4/ Quelles sont les raisons qui t’ont poussée à tenter l’aventure ?

L’université! Le Canada était mon pays de rêve à l’époque.

5/ Comment se sont déroulés ton installation et ta recherche d’emploi

Je dirais plutôt bien. Je n’ai pas eu de misères pour l’installation, ma sœur et ma cousine vivaient déjà au Canada avant que je n’arrive.

Pour la recherche d’emploi, comme tout le monde, j’ai dû faire face à de petits challenges mais la persévérance paie, je dirais. J’ai commencé à travailler à Montréal après la fin de mes études puis un an après, j’ai décroché un poste à Toronto d’où une nouvelle Gaou dans cette grande ville.

6/ Quelle est la  différence culturelle qui t’as le plus marquée

Hum! Au Québec, je dirais que c’est l’accent avec lequel ils parlent qui m’a scotchée au départ mais on s’y fait très vite. Vu que j’y étais étudiante, je me suis mêlée à la masse culturelle et l’accent est devenu normal pour moi.

Une autre chose, c’est le côté tutoiement peu importe l’âge de la personne. Venant de l’Afrique où l’on nous éduque à vouvoyer toute personne âgée ou étrangère en guise de respect, ici c’est tout autre. Je continue à vouvoyer certaines personnes et je me fais reprendre par le fameux « tu peux me dire tu, tu sais! Je ne suis pas vieux ou vieille à ce point ».

À Toronto, vu que je n’y vis que depuis quelques temps seulement, je dirais la religion! Les églises sont pleines à craquer hors temps de fêtes… ce qui n’est pas le cas à Montréal. Les gens ont aussi une facilité à parler religion partout au travail, en attendant le bus et même lorsque je suis allée faire changer ma carte d’assurance maladie. Je dirais que c’est dû à la vaste majorité d’immigrants. C’est beaucoup plus multiculturel que Montréal je dirais.

7/ Quel aspect de la vie ici te plait vraiment ?

Pour être honnête, tout ou presque me plait! Une chose peut être, l’hypocrisie au travail. Je parle de mon expérience lorsque j’étais à Montréal parce qu’ici, je suis toujours dans la phase découverte! Ta petite histoire sur le renvoi d’un de tes collègues alors que deux jours avant on lui disait qu’il faisait de l’excellent travail est un excellent résumé.

8/ Peux-tu citer une chose qui ne plait pas du tout ici ?  

L’hiver? Je parle surtout de lorsqu’il fait -30 degrés. Au dessus, je suis ok.

9/ Quels conseils donnerais-tu aux aspirants immigrants ?

N’hésitez pas à tenter l’expérience si cela est votre choix. Chaque histoire est personnelle et unique!

10/ Pourrais-tu donner le mot de la fin en une citation / proverbe ?

Merci beaucoup, les Gaous à Toronto!

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités


Catégories :Temoignages de Gaous

Tags:, , ,

10 réponses

  1. J’adore tes interviews, tu ne connais que des gens sympas!

  2. C’est intéressant de pouvoir faire des rencontres comme ça la Couze…;-)
    J’adore interview bon bientôt 1 journaliste dans la famille 😛

  3. Merci beaucoup de m’avoir donner l’occasion de partager mon expérience! Ca fait un peu bizarre de se lire soi-même. lol

  4. J’aime bien lire tes interviews, les gens que tu nous présentes sont toujours sympa !

  5. Bonjour,
    Je sais que ca fait un peu longtemps l’interview mais j’aimerais poser quelques questions a alexandra et a tous ceux qui ont réussi a quitter le québec pour l’ontario ( ou qui ont changé de province)
    1) Comment avez-vous réussis a trouver du travail a l’extérieur du québec : Moi je travail au québec et je vois des postes supers interressants en ontario . Mais je me demande si le fait que j’habite au québec empêcheront les employeurs de s’interresser a moi . De plus est-ce qu’ils accepteront une entrevue téléphonique ou ils exigeront une entrevue physique.
    2) Pour l’anglais : Est-ce que vous étiez billingue avant de venir au canada ? svp quel niveau d’anglais exige t-il ( sur 10)?

    NB: Desole pour les fautes d’orthographe mais clavier anglais .

Laisse petit mot pour lancer les palabres !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :