Un Gaou au bureau: la communication

confusionQuand on parle la même langue on se dit que communiquer est une chose aisée. Depuis que je vis à Toronto et que je suis dans le milieu professionnel, je réalise que la langue n’est pas le seul frein à une bonne communication. Les différences culturelles se font énormément sentir dans la façon dont mes collègues et moi échangeons.
Je vais vous parler du bureau, car c’est l’endroit où je passe le plus clair de mon temps, mais je rencontre les mêmes difficultés avec l’école et la garderie de mini Gaou avec lesquelles je communique …en Français. J’y reviendrai dans un autre billet.

Je suis à un poste qui exige une relation quotidienne avec plusieurs services et filiales du groupe où je bosse . Communiquer avec tout ce petit monde est un sacré challenge et je ne parle pas de ma difficulté à comprendre tel ou tel accent. Par communiquer je parle de la façon dont nous abordons les problèmes.
Depuis que je suis à Toronto j’expérimente ce que j’appelle des OCI –Outils de Communication Insupportables. Oui Gaou invente des mots, c’est son blog Gaou fait ce qu’elle veut.
Quels sont donc ces OCI qui rendent ma vie professionnelle un peu farfelue ?

OCI 1- Le tchat
Au bureau nous avons un système interne de tchat (ou clavardage en langue québécoise) qui ressemble à Messenger.
Mes collègues l’adorent ! Ils l’utilisent à longueur de journée. Plus de 7 mois après avoir commencé à travailler, je ne comprends toujours pas pourquoi l’individu juste en face de moi m’envoie un tchat au lieu de me parler.
Quand je réponds (avec ma bouche) histoire de dire « tu peux me parler je ne mords pas`, on me répond …via le tchat !
Il y a même un collègue qui m’a demandé de lui envoyer un tchat alors que j’étais allée le voir pour lui poser une question.
Je vous entends déjà me dire que lorsque je vais voir les gens à leur bureau je les interromps dans leur travail. Si discuter du amazing truc acheté la veille en poussant des gloussements de gallinacée c’est travailler, alors pardon my manque de discernement …

 

OCI 2- Le mail groupé
Envoyer des mails à plusieurs destinataires ça se fait dans toutes les boîtes du monde, ce n’est pas canadien, jusque-là tout est normal me direz-vous. Oui mais je parle du mail groupé qu’on envoie à toute une équipe pour éviter de faire face à de stigmatiser une personne. Le fameux refus du conflit à la canadienne qui veut qu’on ne dise JAMAIS en face ce qu’on pense vraiment. Je vous donne un exemple:
Prenons une équipe de 2 personnes qu’on va nommer Bouba et Gaston. Gaston doit gérer un dossier et n’applique pas la bonne procédure. Bouba (qui est plus ancien) s’en rend compte mais ne dit rien à Gaston qui est juste en face de lui. Au lieu de dire à son collègue (et membre de son équipe) qu’il se trompe, Bouba va aller voir le responsable pour baver pour lui dire que son collègue a un problème. Le manager va ensuite envoyer un mail à toute l’équipe (avec en PJ la procédure) sous forme de rappel, au lieu de convoquer Gaston pour lui faire part de son erreur.
Des exemples comme ça j’en ai des dizaines! J’ai eu droit a un cours de morale  parce que je suis allée voir un membre de mon équipe pour discuter d’une broutille. J’aurais dû faire un mail à toute l’équipe ou mieux aller voir mon N+1 pour faire de la délation un rapport.

 

OCI 3- Le licenciement
Une nana s’est récemment fait virer par… téléphone, normal elle était en vacances. Ses collègues ont appris son départ en voyant la sécurité vider son bureau. Une personne l’a ensuite croisée sur le parking. Elle attendait qu’on lui apporte ses cartons car elle n’avait plus le droit de rentrer dans l’entreprise. Dix jours avant elle fêtait en grande pompe ses 25 ans de boite sous les amazing et autres superlatifs en ing de son boss…
Je ne sais même pas par où commencer tant l’épisode ci-dessus est une ignominie à mes yeux. Tous ceux à qui je l’ai raconté ici m’ont dit avec un air blasé: « tu verras on finit par s’y faire« . Je ne m’y fais pas et je n’ai pas envie de m’y faire. J’essaie de m’adapter tant bien que mal à la culture d’entreprise mais certains jours, ça représente un sacré défi!
Au début je pensais que ces OCI étaient une particularité de ma société puis en discutant avec Mister Gaou, mes amis Torontois et Québécois, j’ai réalisé que tout le monde vit plus ou moins la même expérience. La confrontation est  vécue la plupart du temps comme une agression, un manque de sympathie.  On encourage  la délation, le manque de communication directe, de franchise, l’hypocrisie institutionnalisée sous couvert d’un pseudo consensus/refus du conflit  ; c’est vraiment une autre culture…

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

 

Source de l’image ici

Publicités


Catégories :Les Gaous au Canada

Tags:, , , , , ,

15 réponses

  1. Je ne connais pas trop le milieu de travail en France car je suis partie à 18 ans. Quasiment toute mon expérience pro est canadienne, du coup les courriels groupés et le chat ne me choquent pas.

    Les licenciements par téléphone ou en personne, comme ça, d’un coup, je l’ai vu… et ça me choque. J’en avais fait un article d’ailleurs : http://correresmidestino.com/working-in-canada-4/.

    • On va dire que les relations sont moins polissées en France. Il y a des hypocrites comme partout mais ce n’est absolument pas la norme. La confrontation n’est pas perçue comme une chose négative tant qu’on y met les formes. Pour ce qui est du licenciement, je ne pense pas qu’on puisse licencier quelqu’un par téléphone après 25 ans de boite sans prendre le risque de se retrouver aux prud’hommes. La législation est totalement différente en somme.
      Je vais aller lire ton article du coup 🙂

  2. Finalement, on est vraiment au milieu, entre la France et le Canada en Angleterre, et pas que géographiquement!

    • Ah je suis contente de lire ton commentaire parce-que je me demandais si la mentalité anglaise était du même style. Comme quoi il y a un juste milieu quelque part…

  3. Oups… J’allais dire « tu finiras par t’y faire ». Bon c’est râpé.

    C’est ce que m’avait dit ma manager en 2012 qui avait subi plein de licenciements tout pareil. À l’époque, j’avais été ultra choquée. 1 an après, c’est moi qui me faisais virée et j’étais ultra blasée. Même pas énervée. Non non, j’avais fini par m’y faire.

    Faut bien de toute façon hein vu que je passe des entretiens pour Calgary… Si j’y retourne va bien falloir que je m’y fasse 😉

    • Oh il faut que je t’envoie un MP pour que tu m’en dise un peu plus! Calgary waouh! Perso j’ai vraiment du mal avec la mentalité au boulot. Surtout le coup du licenciement . J’ai énormément de mal! Mais ce qui me rassure c’est d’entendre des gens qui sont ici depuis 10/15 ans dire qu`ils trouvent cela choquant. Je ne suis pas totalement seule sur ce coup , c’est cool MDR 🙂

  4. Ah ah ah ! Je comprends mieux pourquoi les canadiens avec qui je bosse remettent systématiquament tout le monde en copie à mes réponses alors qu’à chaque fois je prends soin de supprimer tous les destinataires non concernés. C’est l’OCI n°2 ! Ça doit les agacer… mais ils seraient donc trop hypocrites pour le dire ?!
    Ici la législation du travail est… fluctuante… aléatoire ? Inexistante ? Corrompue ? mais au moins on s’amuse bien ! On se parle et on peut se licencier en face (et se ré-embaucher 1 semaine plus tard !).

    • LOL la mentalité au Sénégal c’est une autre paire de manches! J’avoue que j’ai beaucoup de mal avec le rapport aux responsables qu’n appelle Patron ou chef a tout va en baissant presque les yeux comme si on s’adressait A une divinité LOL

      • oui du coup grand choco s’énerve et dit que je ne le respecte pas ! Forcément avec ses prési par-ci, honorable par-là, patron à tout va, c’est pénible… mais il voit bien quand même que je suis sa meilleure collaboratrice, hihi !

  5. ah ah ah! tu m’as fait rire avec ton exemple des « chats » et des mails groupés! j’hallucine! et bien! moi qui me plains des hypocrites à mon travail! Là bas c’est carrément une culture! dur dur de s’adapter à ce genre de chose je te comprend! Courage!

    • Merci la QueenMama, le truc en France c’est que les hypocrites sont très mal vu et honnêtement je dois avouer que je me sens plus proche de la culture française sur ce coup. Merci d’être passée 🙂

  6. Trop drôle ton article
    En tt cas sa montre la différence de culture qu’il y a entre pays occidentaux.

    Originaire du Sénégal et vivant en France depuis 2003 je peux te dire qu’on apprend tous les jours de son pays d’accueil. Je suis résident permanent depuis 2012 mais je suis toujours a la phase j’y vais, j’y vais pas !!!! je crois que a ce rythme je vais finir par perdre mon statut (lol)

    En tt cas j’adore bcp ton blog. J’y suis tombé un jour par hasard (merci google). Depuis chaque semaine je guette le prochain article.

  7. Oh Revenche Merci waye! 😉 C’est vrai qu’on a tendance à penser que si on s’ est adapté en Europe on devrait y arriver en Amérique du Nord mais depuis que je suis ici je réalise que c’est un vrai défi ! J’ai pourtant vécu un an à Montréal. Merci pour le blog! 🙂

  8. héhé, marrant, à mon boulot c’est pareil, on a notre messenger interne, et je dois avouer que je m’y suis faite, à envoyer des messages au gars qui est en face de moi…
    Pareil pour le mail à la terre entière et les reproches sous forme de rappel à tout le bureau… chez nous, ils ont poussé le bouchon jusqu’à faire une réunion des chefs d’équipe chaque semaine, pendant laquelle le big boss fait les rappels à l’ordre. Quand on a le debriefing de la reunion (ou quand on a un mail de rappel, c’est à dire quand le problème ne pouvait pas attendre la reunion!), on essaie entre nous de trouver la personne qui était réellement visée… Mais jamais oh grand jamais le boss n’appellera cette personne pour lui en parler directement.
    Bref, tout ça, ça se passe en France! Ils n’en sont pas encore arriver à traiter les gens qui sont virés comme des sous merdes par contre. Ca je dois avouer que ça calme…

    • Bah ici pas de réunion de débrief on évite le conflit et tout ce qui s’en rapproche. Les seules réunions qu’on a c’est pour dire amazing ou organiser des tournois et des collectes de fonds.On a travaillé en France pendant de longues années et franchement ce que je vois ici n’existe pas en France! J’étais pourtant dans le monde industriel qui est quand même bien particulier et pourtant, je ne trouve rien de semblable à ce que je vois ici…

Laisse petit mot pour lancer les palabres !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :