Un Gaou parle de l’hiver

springJ’ai reçu des messages de gens ultra préparés et prêts à s’installer au Canada. Une des questions qui revient souvent et qui me fait halluciner c’est : est ce qu’il fait vraiment froid à Toronto. Une fois la crise de fou rire passée, j’ai eu envie de parler de l’hiver à Toronto. On a eu -10 il y a quelques jours, de la pluie cet après midi,  demain il y a une tempête de neige  mais il parait que c’est le printemps. J’ai donc assez de recul pour vous parler de l’hiver. Je ne suis pas météorologue, je ne vais pas faire un pavé sur les températures ou le ressenti par moins 30. Je vais juste parler de l’hiver, de celui que j’ai vécu.

Quand on a commencé les préparatifs pour venir ici, mon entourage s’inquiétait des températures. Ils ont tous été très rassurants : tu vas congeler, tes oreilles vont tomber, il fait très froid au Canada! J’ai un ami dont la fille a eu tellement froid qu’elle a été hospitalisée et on lui a coupé les orteils, attention aux engelures ! Ma grand-mère maternelle à qui j’avais précisé que je voulais voyager léger a tricoté une quinzaine (tout à fait) d’écharpes de bonnets et  de cache-cols aux couleurs criardes parce qu’elle sait que j’aime …le noir. Le terme voyager léger est un concept quasi inexistant dans ma famille. De plus elle voulait s’assurer que j’allais survive à ce monstre qu’est l’hiver canadien. Quand il y a eu la première vague de froid, j’ai essayé de lui faire honneur en les mettant. J’étais très classe avec cet accoutrement ces vêtements faits avec amour. Toujours est-il que malgré les avertissements de ma famille, je n’avais pas peur des températures. Il fait froid au Canada, ce n’est vraiment pas un scoop, tout le monde le sait. De plus j’avais déjà survécu à un hiver à Montréal ; autant vous dire que je n’avais pas trop peur.

Alors est-ce qu’il a fait froid cet hiver ? Oui ! On a eu froid. Il y a eu des températures négatives, des tempêtes de neige, du verglas. Un collègue me disait même que c’était le pire hiver que la région ait connu ces 30 dernières années. Le fait est que nous y avons survécu ! Il suffit de bien se couvrir. Avec le bon équipement, il n’y a pas de raison de ne pas affronter l’hiver. Je me suis fait quelques frayeurs en voiture à cause du verglas et des nombreux chauffards qui trainent sur les routes torontoises mais rien d’insurmontable. De plus cette année contrairement aux années précédentes, aucun membre de la famille Gaou n’a été malade, pas de nez qui coule, de gorge en feu ou de toux incessante et ce malgré le froid rude.

En revanche il y a un aspect que je n’avais pas du tout appréhendé, c’est la logistique. Je m’explique. En hiver ici, il faut affubler les enfants de tout un équipement pour qu’ils n’attrapent pas froid. Mini Gaou part (en plus de ses vêtements classiques) avec : un pantalon de neige (Ça ressemble un peu à une combinaison de ski), un manteau, une chapka/bonnet, un cache col, des gants et des bottes de neige. Il faut compter environ 7/10 mn pour l’aider à enfiler cet accoutrement avant de sortir de la maison. Cet hiver, les voisins ont eu la chance de voir une chose tout à fait inattendue en ville; tous les matins, un âne et un mini cosmonaute sortaient de notre appartement. Elle se dandinant dans son costume et moi (ou son père) derrière, avec son énorme sac d’école (qu’elle ne peut pas porter parce que son costume est soi-disant trop dodu), mon sac à main, ma lunch box, mon ordinateur portable et le sac avec mes chaussures de rechange. Une fois arrivées à l’école, le calvaire continue puisqu’il faut la déshabiller, ranger ses affaires et lui mettre ses chaussures de ville, ce qui prend environ 7/10mn. Quand je me retrouve dans les couloirs lugubres de son école, je me dis que j’ai beaucoup de chance parce que je croise d’autres condamnés parents qui ont 2, 3 ou 4 enfants qui sont beaucoup plus jeunes que mini Gaou et qui doivent déshabiller et rhabiller leur progéniture à la chaine. Le soir, c’est le même cinéma, j’ai donc passé 30 minutes par jour en moyenne à rhabiller et déshabiller mon enfant cet hiver. Vous verrez Madame, être maman c’est que du bonheur qu’elle disait la connasse la sage-femme à la maternité. Bref vous l’aurez compris, il fait froid à Toronto, très froid même mais rien d’insurmontable si on est bien équipé. J’ai en revanche dit au revoir ma dignité et mes escarpins de modeuse suite aux nombreuses chutes sur le verglas.

A l’heure où je vous parle, je n’ai aucune engelure, je n’ai pas été hospitalisée et j’ai encore mes deux oreilles. J’ai vérifié à l’ instant et c’est pareil pour les autres membres de la famille. Je peux donc déclarer officiellement que nous avons survécu à notre premier hiver Torontois.

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités


Catégories :Gawazeries

Tags:, , , , , ,

12 réponses

  1. Il faut dire que cet hiver a été particulièrement dur. De mémoire, c’est le pire que j’ai vu en 12 ans ici!

    Le reste du Canada se moque souvent de Toronto, où il fait beaucoup moins froid que dans les autres villes 😉 Surtout du nombre de gens qui portent une « Snow Goose jacket » alors qu’il fait 0C, tandis qu’à Winnipeg, par exemple, s’il fait « seulement » -10C tu vois des gens en short 😆

  2. Vous avez vécu un hiver historique, donc pas de souci!
    En 1996 et 1998 il y a eu deux hivers assez semblables en Nouvelle Angleterre et je venais de Californie. Nos voisins ont pensé que nous ne resterions pas. On a survécu et cela crée des souvenirs. Votre automne sera somptueux et je vous l’envie maintenant que je suis de retour en Californie. Je vous envoie un rayon de soleil californien pour faire fondre toute cette neige et enfin entrer dans le printemps.

    • Franchement je ne suis pas du genre à me plaindre des températures ça fait partie du jeu quand on vient vivre ici. Après avec un petit c’est vraiment l’aventure! Entre les snowpants et la lunchbox, le matin c’est la course! Merci pour les rayons de soleils! Ah la Californie 🙂

  3. Bravo! Cela dit, je préfère quand même la pluie d’ici.

  4. Ce qui est bien avec le très grand froid c’est que ça tue souvent tous les microbes ! Moi aussi j’ai halluciné de la logistique nécessaire nécessaire pendant l’hiver. Chez nous c’est pantalon / t-shirt dedans ou dehors, matin, midi ou soir ! Juste penser à la casquette en sortant. Après 15 jours à la montagne, j’ai réalisé que le temps de s’ habiller, se deshabiller, enfiler gants, bottes, chapka, etc. Et bien ça occupait une bonne partie de la journée !!! Du coup je ne pose plus la questions à mes copines françaises comment elles occupent leur petit ! Pour un peu qu’il faille changer la couche une fois que tout est mis, grrrrr ! En tout cas j’ai bien ri en vous voyant mini gaou en cosmonaute et vous en bourico !!!! Vivement que tu nous racontes l’été indien 😉

  5. Winnipeg pour y avoir été 3 jours, tu te les pèles sévère… Mais genre t’es congelé toute la journée. Bon faut dire qu’on bossait dehors en février pour un reportage… Et les bottes en caoutchouc Sorel n’arrêtent pas le froid…

Laisse petit mot pour lancer les palabres !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :