Le Gaou est (un peu) énervé

TCHIPJe vais aborder un sujet très personnel  mais qui me tiens vraiment à cœur. Là d’où je viens, la famille nucléaire à l’occidentale à savoir papa, maman et les bambins est un mythe. Ma famille à moi elle est immense; composée de cousins, d’oncles, de tantes on appelle ça la famille manches longues. Elle a de nombreux avantages mais depuis quelques temps, ce sont ses inconvénients qui me submergent et font de ma vie un enfer. Contrairement à la définition occidentale de l’oncle ou de la tante à savoir le frère ou la sœur de tes parents, chez moi  les  amis de la famille se retrouvent automatiquement propulsés au grade de tonton ou de tata. Le degré d’amitié n’est pas pris en compte. Tout adulte qui passe la porte de la maison est un tonton ou une tata.  C’est une marque de respect, c’est  comme ça, on n’y peut rien.  Je n’appelle aucun des amis de mes parents par leur prénom; si je dois le faire, je mets systématiquement tonton ou tata devant. Si  jamais après une soirée un peu trop arrosée j’avais le malheur de les appeler par leur prénom, je me souviendrais du voyage; oui même après 30 ans. En revanche mon époux lui il peut. Mes (vrais) tontons et tatas  acceptent tous sans exception qu’il utilise leur prénom pour les appeler. Mister Gaou a une dérogation spéciale  car il est Européen. Ma fille quant à elle est au même régime que moi et franchement ce n’est pas plus mal. C’est d’ailleurs très drôle parce qu’elle appelle tous mes amis  Africains tonton ou tata et les Européens  par leurs prénoms. Chez moi on feint on a un profond respect pour les adultes. Chaque personne qui est plus âgée que toi (oui même de quelques mois) est considérée comme ton aîné. Tu dois lui montrer du respect. C’est comme ça que j’ai été formatée éduquée. Pourquoi je vous parle de tout ça me direz vous? J’ai eu une discussion avec une tata qui, je le rappelle n’est pas vraiment ma tante. Au lieu de lui dire d’aller se faire foutre, que le sujet abordé me mettait mal à l’aise, je l’ai écoutée en silence. J’ai collé un sourire figé et hypocrite sur mon visage avant de la remercier pour ses propos à la con ses précieux conseils.

Cette femme donc, m’a tenu la jambe pendant de longues minutes, pour me dire que oui , elle était inquiète pour moi parce que mini Gaou est déjà bien vieille et qu’elle ne m’entend pas parler d’avoir un deuxième bébé.  Elle a fini son monologue insupportable en rajoutant qu’il ne fallait pas que j’attende trop longtemps parce que je n’allais pas en rajeunissant (merci de me rappeler que mes œufs pourrissent) et que si jamais mon mari divorçait dans quelques années, je serais une pauvre femme  seule avec un enfant unique sur les bras.  C’est vrai que la perspective de se retrouver seule avec deux gamins est tout de suite plus engageante. Elle a argumenté son ramassis de foutaises en disant que si mon homme ne voulait pas d’autre enfant il fallait que je le fasse quand même, qu’il était hors de question d’avoir un enfant unique. Alors que je pensais avoir touché les  tréfonds de l’abîme de la bêtise, elle a rajouté, cerise sur le gâteau nauséabond d’intrusion qu’elle  m’avait servi que, si besoin,  elle pouvait me donner des conseils en matière de séduction.   Bien que  très énervée  face au culot de cette personne,  j’ai hoché la tête comme une marionnette démembrée;   en bonne Togolaise formatée par papa et maman je n’ai pas dit un mot.  Je n’ai rien dit  à cette dame mais je vous jure que ça me démangeait. J’ai quitté mes parents à 17ans et plus je vieillis, plus ces intrusions intempestives de pseudos tantes et oncles dans ma vie privée et intime me sont insupportables. Le nombre d’enfants que je veux ne regarde que moi et mon époux! Je n’ai pas à expliquer/discuter des choix de vie que je fais. Surtout avec des pseudos membres de famille qui ne sont pas là dans les moments difficiles mais qui, en revanche,  sont toujours prêts à donner leur avis sur des sujets qui ne les regardent absolument pas . Je suis moralement épuisée par ces règles pré-établies qui veulent qu’on se taise face à ce que je considère comme une attaque en bonne et due forme. Sous le fallacieux prétexte d’œuvrer pour ton bien, des énergumènes, qui au fil des années sont devenus de parfaits inconnus, se permettent de déblatérer sur ta vie privée! Sens de la famille ou pas, culture ou pas, éducation ou pas,  je pense que les gens doivent apprendre à rester à leur place. Se faire appeler tata ou tonton n’excuse et ne justifie pas tout. Il faut avoir un peu de respect pour les gens. Oui c’est un concept revolutionaire mais chères tatas et tontons sachez qu’on peut respecter plus jeune que soi.  Le désir d’enfant est tellement personnel et puis d’ailleurs quelque soit le sujet, on n’a pas à s’immiscer dans la vie des gens.  Si on vient vous demander des conseils, je ne dis pas mais s’auto proclamer juge de la vie des autres non, non et non! Ce sont des conneries. Je me rappelle avoir été témoin, plus jeune, à des conseils de famille où on essayait de convaincre un couple qui ne se supportait plus du tout , de ne pas divorcer. Ils étaient tous là assis autour d’eux à manger et boire à l’œil tout en s’échangeant des ragots sur la vie  du couple sous prétexte de leur donner des raisons de rester ensemble.  Je me rappelle avoir été choquée parce que déjà  à l’époque, j’estimais que la famille n’avait rien n’a faire dans les décisions qui impactent le couple. Mais éducation oblige, j’ai fait le service en souriant de manière niaise et en faisant semblant de m’intéresser au bien être de ces gens.  Pour en revenir à ma (pseudo) tata je regrette amèrement de ne pas lui avoir balancé un DOUL (va te faire voir) suivi d’un tchiiiiiiiip tonitruant et digne d’une vendeuse de Soumbedioune (marché aux poissons de Dakar). Je sais que mon coup de gueule ne va rien changer, que des inconnus continuerons à me donner des conseils divers et variés dont je n’ai absolument rien à faire. Mais se poser de temps en temps pour pousser une bonne gueulante (même virtuelle) ça fait du bien. Sur ce je retourne remettre mon costume de fifille  à papa Togolaise formatée et prête à présenter des excuses à tous les faux tontons et tatas qui vexés par ce billet vont se précipiter chez mes parents pour baver sur moi pour leur dire que leur gamine a perdu la tête et ce pour mon plus grand bien… évidement.

Publicités


Catégories :Une vie de Gaou

Tags:, , , , , ,

15 réponses

  1. Ah!ah!ah! Tu me fais trop rires Couze…tu as raison personne te donne à manger ou à boire…perso moi pour ça je ne rigole pas. Parce que comme tu dis dans les coups durs c’est seul dans le bâteau…
    Ne culpabilise pas pour l’éducation au niveau du respect des aînés car il y en a qui abuse…tu es une adulte responsable et une super maman 😉
    Big kisses !!

    • LOL je ne culpabilise pas c’est une bonne chose mais comme tu dis on a un certain âge maintenant. Les gens doivent un peu nous respecter. On peut te donner des conseils c’est normal mais pas s’immiscer sans aucune délicatesse dans ton quotidien.
      Il faut qu’on se capte pour prendre de vraies nouvelles 🙂

  2. Excellent! 🙂 désolée d’avoir ri de tes mésaventures, mais tu racontes très bien, on s’y croirait. Des gens comme ça, il y en a dans toutes les cultures, mais c’est peu être plus institutionnalisé en Afrique. Ça fait 18 ans je vouvoie ma belle-mère ( déjà, elle m’a donné le droit de l’appeler par son prénom, et non plus madame, mais je crois que c’est parce qu’elle s’est rendu compte que ça faisait ridicule en public). Et les conseils éclairés pour mon bien sont sa spécialité. Comme toi, j’ai toujours souris poliment sans rien dire…et puis depuis un an, j’ai changé! (J’ai eu 40 ans…). Je suis une adulte aussi, et ça va bien comme ça. Alors maintenant, bizarrement, j’arrive à lui répondre poliment, merci du conseil, mais non merci. Ça fait un bien fou, je te le conseille ( Hihihi…)

    • C’est pas joli joli de se moquer des malheurs des copines hein! Ce n’est pas la première fois en plus LOL. 🙂
      Oh oui j’imagines que les gens comme ça il y en a partout. Mais chez moi on ne peu que très rarement les envoyer balader. Le problème étant que si tu l’envoies balader tu te prends toute la famille sur le dos. Du coup entre deux maux tu choisis le moindre et tu écoutes sagement en bouillant de l’intérieur LOL
      Excellent le Madame pour la belle mère hihihi, j’imagine la scène au restaurant ! Ben moi figure toi que ce sont mes parents qui ne voulaient pas que j’appelle ma belle mère par son prénom. Heureusement elle était la quand ils ont suggéré le Madame et elle a dit non. Ouf!

  3. Si ça peut te rassurer, pas besoin d’être une fausse tata togolaise pour se mêler de choses tout à fait personnelles de la vie des autres… Mais c’est vrai qu’en Afrique, la famille « élastique » se permet tout, sous prétexte de droit d’aînesse et c’est assez envahissant…
    Moi j’ai pris très vite le parti de jouer ma carte de toubab (comme monsieur gaou !) pour mettre le oh-là quand des grandes yayes éloignées se sont mises à me dire qu’il fallait que je porte le voile car j’accueillais sous mon toit des gens revenants de la Mecque, à me donner des conseils sur la façon de mener mon couple, d’élever mon enfant, de m’habiller. Depuis elles ont fermé leur clapet en se disant sûrement que j’étais un cas désespéré et en classant michoco dans la catégorie des toubabs aussi, vu qu’il est élevé par une toubab… Et bien ça me fait des vacances !!
    J’ai eu droit à un gros gros clash avec grand choco quand j’ai dit à un vieux qui se mêlait d’une conversation qui ne le regardait absolument pas (une dispute de couple entre mon homme et moi), de se mêler de ses affaires !!
    Depuis, j’ai décidé d’adopter pour faire tout cela un grand sourire hypocrite, comme eux, histoire de leur couper l’herbe sous le pied. Ils me détestent sûrement tous, mais de toute façon, ils auraient mille autres raisons de me détester autrement ou de cancaner sur mon dos donc ça me fait une belle jambe, et puis c’est tout !

    • C’est une tata Sénégalaise 🙂 je suis Togolaise mais élevée au Sénégal donc double peine lol 🙂 Après Togo ou Sénégal même combat hein. C’est clair que toi qui vis à Dakar tu dois en avoir des trucs à raconter sur la famille élastique! 🙂 Tu as raison de jouer la carte de la toubab même si elle ne marche pas toujours malheureusement. Personne n’a à te demander de porter le voile. C’est du foutage de gueule. Les gens n’ont pas à se mêler de la vie des autres.

  4. LA famille africaine dans toute sa splendeur!!
    C’etait pareil pour moi, les « adultes » , j,avais pas le droit de les appeler par leur prenom et meme si c’est une « ainee » tu aurais due la remettre a sa place en plus, elle n’est pas de la famille « directe ». Tu as ete patiente et tolerante

  5. Tout ce que tu racontes me rappelle ce merveilleux livre appelé « Aya » que tu connais certainement.

  6. J’adore vraiment votre humour et j’admire votre force qui vous fait rebondir dans les situations désagréables. Et puis j’apprends beaucoup sur votre culture mixte ce qui est passionnant. Quant aux enfants c’est votre vie et celle de votre mari. Moi on m’a dit parfois que j’en avais trop (4 c’est une plus grande famille que la moyenne maintenant, mais c’est aussi mon affaire et celle de leur papa). Laissez les parler et faites ce que vous voulez. Et continuez votre blog!

  7. Lol, la tante qui veut donner des conseils de séduction pour t’aider a séduire ton propre mari…waouh, les gens ont du culot dèh 😉

Rétroliens

  1. Mensah « Le blog des Gaous
  2. Un Gaou en Martinique : première journée à Fort de France «

Laisse petit mot pour lancer les palabres !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :