Les Gaous en mode survie

download-5«Vous ne savez pas ce qui est arrivé? Tous les moteurs d’avions se sont arrêtés hier à la même heure, juste au moment où le courant flanchait partout. Tous ceux qui s’étaient mis en descente pour atterrir sur la terrasse sont tombés comme une grêle. Vous n’avez rien entendu, là-dessous? Moi, dans mon petit appartement près du garage, c’est bien un miracle si je n’ai pas été aplati. Quand le bus de la ligne 2 est tombé, j’ai sauté au plafond comme une crêpe… Allez donc jeter un coup d’œil dehors, vous verrez le beau travail!»
René Barjavel – Ravages

Vous avez probablement entendu parler (ou pas) de la coupure de courant qu’il y a eu à Toronto ces derniers jours. La coupure a touché plusieurs quartiers de Toronto et les petits chanceux que nous sommes avons eu le bonheur d’y participer. Figurez-vous que nous n’avons pas eu d’électricité pendant trois jours. Que s’est-il passé exactement? Nous avons eu une tempête de glace surnommée Icepocalypse par les internautes et les medias. Tout a gelé, surtout les arbres. Ces derniers sont tombés sous le poids de la glace et ont emporté dans leur chute les câbles électriques. Résultat, plus de courant. Quand on a vécu à Dakar ou à Lomé, la coupure de courant est une chose anodine. On est plus ou moins habitué à prendre des dispositions pour vivre avec. On sait qu’il ne faut pas ouvrir le frigidaire de manière intempestive, on a un stock conséquent de bougies et de lampes rechargeables, du charbon, un petit réchaud de secours et un vieux téléphone qui marche sans électricité pour les urgences. Les coupures d’électricité sont tellement fréquentes que s’y adapter devient presqu’une seconde nature. Quand j’ai réalisé qu’il y avait une coupure de courant à Toronto, j’ai donc tout naturellement fanfaronné auprès de ma famille ; je n’ai pas cessé de dire que je que je savais gérer et qu’il ne fallait pas paniquer. Le Gaou est là, Le Gaou est puissant, le Gaou gère! Sauf qu’il y a quelques petits détails que je n’avais pas pris en compte!
Détail numéro 1 : Il fait très froid à Toronto en ce moment. Ne pas avoir de climatisation / ventilateur à Dakar c’est une chose. Ne pas avoir de chauffage à Toronto en hiver, c’est une tout autre histoire. On gèle et en plus il n’y a pas d’eau chaude. La douche froide par moins 10 est mémorable. Alors oui certains amis m’ont dit que je pouvais sortir sans me laver. Je ne veux même pas perdre un temps précieux à expliquer pourquoi cette option n’est même pas envisageable pour moi.
Détail numéro 2 – À Dakar on a un réchaud, du charbon, et la cuisinière est au gaz. Ne pas avoir d’électricité ne nous a jamais empêchés pas de manger (chaud). À Toronto la gazinière est électrique ce qui veut dire pas de repas chaud, ni de café, ni de thé, RIEN. Et j’ai beau chercher, il n’y avait pas de stock de charbon planqué dans le building.
Détail numéro 3- À Dakar j’habitais une maison de plain-pied. À Toronto, je suis dans un immeuble. Pour sortir, il faut descendre 27 étages … Il y avait bien un ascenseur sur 4 qui était fonctionnel, mais il etait bondé et lent (il fallait compter 20 minutes d’attente pour le voir arriver). On va plus vite à pied. Nous n’étions pas seuls à vivre dans le noir tout le quartier était affecté. Il n’y avait plus de feux de signalisation et aucun policier pour faire la circulation. Plus de métro non plus, les rares restaurants ouverts ont été pris d’assaut par des Torontois à la recherche de repas chauds. Les hôtels (oui j’ai appelé) affichaient complets. Les centres commerciaux étaient envahis par les accros aux réseaux sociaux en quête d’électricité pour leurs téléphones portable. Ils étaient là tels des fantômes, drogués à la technologie, assis par terre, agglutinés autour des prises électriques, le regard vide. Les magasins acceptaient uniquement les paiements en espèces. C’est étrange de réaliser qu’une simple coupure d’électricité peut paralyser la 4e plus grande ville d’Amérique du nord. Ce qui m’a vraiment impressionnée c’est le calme avec lequel les habitants ont pris la chose. Pas d’émeutes, pas de manifestation, on ne râlait pas. Les gens que je croisais n’arrêtaient pas de dire que ça allait s’arranger et qu’au moins ils allaient bien. Tout le monde était très positif. Au bureau ce matin, même chanson, toujours des gens super positifs. Même ceux qui ont passé des heures dans les transports en communs pour venir ne se plaignaient pas. Je crois en plus que leur optimisme est contagieux parce que moi non plus je n’ai pas râlé et ça je peux vous garantir que c’est exceptionnel! Moi qui n’aime pas la nature, je me suis même émerveillée devant les arbres que le gel a transformés en statues de cristal. Nous nous préparions à passer un Noel aux chandelles avec des sandwiches lorsque le courant a été rétabli. À l’instant où je vous écris, je m’apprête à aller récupérer la dinde de 5kg et la farce que j’avais stockées sur le balcon, pour les faire cuire dans un four qui chauffe à nouveau!
Les Gaous vous souhaitent de passer un joyeux Noël dans la joie et la lumière 🙂

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités


Catégories :Une vie de Gaou

Tags:, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

14 réponses

  1. Joyeux Noel bien au chaud! On vient d’avoir une tempête ici qui fonce maintenant sur la France. Plus aucun train, avion ou ferry. On a plein de copains expats qui se retrouvent coincés ici. Pour nous, c’était prevu, mais pas l’arbre dans le jardin qui tombe dans un bruit de tonnerre à 2h du mat….on a cru que c’était le père noel qui se crashait!

  2. Ooh yako!!! Heureusement que l’electricite est revenu! J’habite au Nord de NY et la tempete de glace etait tres fort.

    Joyeux Noel en avance!!!

  3. Ca a l’air terrible l’hiver cette année ! A l’inverse, suite à une inondation, on n’avait plus d’électricité non plus pendant 1 jour cet été. 3 jours fiouuuuuu ça a pas du être facile… Pour avoir vécu dans un condo de 26 étages, je comprends ta douleur… Et encore, le notre était vide aux 3/4 toute l’année ! (Et c’était l’été donc on pouvait se coucher à 20 h 30 en faisant autre chose avant) En hiver euh…

    • Ils ont dit que c’était une des pires tempêtes depuis 1941! Le plus dur c’était pour la puce . Mais bon c’était funky! Ca fera des histoires pour nos petits enfants! On pourra se la raconter genre « je me souviens l’hiver 2013. la vie était rude a cette époque … » LOL!
      Joyeux Noel Lisa 🙂

  4. Eh bien quelle aventure ma Couze…!!!
    Bon bein profitez en bien et joyeux noël à vous. Big kisses!!

  5. Quelle merveilleuse écriture !
    J’attends chaque épisode avec envie.
    Je me régale de ce partage de cultures.
    Bravo aussi pour la qualité de l’illustration

  6. Contente pour vous que ce soit fini et de tout coeur avec vous d’autant plus que j’ai connu deux big ice storms dans le Maine et le Massachusetts et les pannes de courant avec.
    Un gros rayon de soleil de Californie pour passer le reste de l’hiver.

Rétroliens

  1. Un Gaou au bureau: le télétravail | Les Gaous à Toronto

Laisse petit mot pour lancer les palabres !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :