Un mini gaou à l’école

download-2Le mini Gaou a commencé l’école depuis maintenant 3 mois. Comme je vous expliquais ici, l’école commence l’année des 4 ans en Ontario. La miss a donc intégré en septembre dernier une classe de jardin. Ça correspond à la grande section en France. Nous l’avons inscrite dans un cursus francophone. Elle va à l’école de 9h15 à 15h45. Nous avons opté pour une garderie avant et après l’école. La garderie la prend à partir de 7h15 et la garde après l’école jusqu’à 18h. Nous voulions travailler tous les 2, à plein temps la garderie était donc un passage obligé. Je vous parlerai plus tard de mes relations (difficiles) avec la garderie et son ami Don obligatoire. Aujourd’hui on parle uniquement de l’école. Jusque-là, je suis plutôt satisfaite de l’enseignement donné. Les professeurs (elle en a 2) nous tiennent informés tous les jours via un cahier de liaison. C’est vraiment bien fait et très détaillé ça fait très bizarre au gnome de voir que ses parents ont une mise à jour quotidienne sur son comportement en classe. Le cahier de liaison est un magnifique outil de chantage d’éducation qui m’épaule de manière efficace depuis que nous sommes là. Le mini gaou a aussi une à deux fois par mois un exposé à faire devant toute la classe. Le planning est envoyé au début de chaque mois. Ils appellent cette activité « l’ami du jour montre et raconte », elle doit présenter un objet pris à la maison devant toute la classe pendant 15-20 mn. C’est une manière vraiment sympa d’impliquer les parents. On est obligé de participer que ce soit avec le cahier ou les activités. A Paris mon unique participation consistait à me présenter le jour de la chorale de Noel ou du spectacle de fin d’année, à verser quelques larmes pendant que ma progéniture et ses camarades massacraient gaiement le répertoire de la musique française. Il m’est aussi arrivé de coller un air digne sur mon visage lorsque je traversais mon quartier, affublée d’un ignoble magnifique collier de nouilles aux couleurs criardes fait par mon enfant. Je n’avais jamais eu à faire d’exposé ou à répondre à des sollicitations quotidiennes de l’école. C’est nouveau pour moi mais je trouve ça sympa. J’avoue quand même que je trouvais ça exagéré au debut; faire des exposés en maternelle ca peut sembler ridicule. Mais, avec le (minuscule) recul, je trouve que c’est une façon ludique de se préparer en douceur aux futurs devoirs. Le plus dur, c’est de faire comprendre au gnome, qu’emmener une bouteille vide, pour expliquer que ce qui manque le plus à maman depuis qu’on est au Canada c’est le vin n’est pas un sujet de présentation acceptable.

Nous avons déjà eu un bulletin détaillé avec toutes les matieres. Figurez vous qu’elle a des cours d’informatique! Des cours d’informatique en maternelle? J’ai été prise d’un fou rire en l’apprenant.
Elle a aussi appris à chanter l’hymne et à reconnaître le drapeau Canadien. Nous lui avions déjà appris qu’un drapeau et un hymne national se respectent et sommes donc très ravis que l’école aille dans le même sens.

Un rendez-vous a été initié par l’école pour rencontrer toute l’équipe (directeur compris) et parler des progrès de la petite. Il n’y avait rien de particulier mais c’est leur façon de garder le contact avec les parents et de les impliquer. Ils nous ont dit qu’elle était remarquable. En anglais ils nous auraient surement dit amazing. Je me demande si amazing et dollars ne sont pas les mots préférés des Torontois. En tout cas ce sont les plus utilisés.
Nous recevons chaque semaine (par email ou via le cahier de liaison) des publicités en tous genres ainsi que des demandes de collectes de fonds pour des associations diverses et variées. Le roi dollars est partout même à l’école, ça en revanche, j’ai beaucoup de mal à m’y faire.
Je suis, pour l’instant, plutôt satisfaite du système scolaire même si je reconnais que 3 mois c’est un peu court pour avoir un avis objectif.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités


Catégories :Le coins des petits Gaous

Tags:, , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

7 réponses

  1. Ça ressemble beaucoup au système anglais, à par qu’ils apprennent à lire tout de suite aussi ici. Et tu verras, ce n’est qu’un début, on se retrouve à faire le guignol avec des bois de rennes à grelots pour l’école en deux temps trois mouvements! ( ce n’est pas de la pub, je me remets difficilement….Hihihi). Mais j’aime beaucoup cette façon très anglo saxonne d’impliquer les parents dans la scolarité, on se sent part entière de l’éducation de nos enfants.

    • Lol faire le renne ça m’étonnerait. 🙂 Je n’arrive même pas à faire de gâteaux pour les levées de fonds! Mais j’avoue que c’est très sympa d’être impliqué ainsi. On a pas d’autre choix que de s’investir dans la scolarité de son enfant et pour les paresseux comme moi c’est une très bonne chose.

  2. Oh je suis ravie de savoir que ma nièce chérie s’intègre bien dans son école.
    C’est sympa les exposés, ça leur apprend tout doucement à s’exprimer en public. Tiens ça vient peut être de là cette capacité qu’ont les nord-américains à être de bons orateurs.
    Bisous à la petite famille!

  3. Super récit !
    J’ai eu pour ma part une rencontre en début d’année scolaire avec l’équipe pédagogique de l’école très intéressante : ils nous expliquaient comment aider les enfants à faire leur devoir, ils nous ont offert un petit kit de jeux éducatifs pour jouer avec les enfants au calcul, comment communiquer aux enfants les résultats scolaires (bien sûr de manière positive….) etc etc…
    Il est prévu plus tard un atelier de préparation du fameux Lunchbox, afin de nous aider à préparer un repas le plus équilibré possible à nos progénitures.

    Ce qui me change également c’est l’appropriation de l’outil informatique : chaque élève a son MacBook (en 5ème) et Ipad (en 2ème).
    Pour les parents il est nécessaire de maîtriser l’usage d’internet, car toutes les communications importantes sont envoyées par mail. La prise de rendez-vous trimestriel avec les enseignants par exemple se fait via une application dédiée.
    Que de révolution par rapport à la « vieille » école élémentaire républicaine à Paris où les enseignants étaient assez inaccessibles..

  4. Waouh! C’est super tout ça! Tu me diras comment se passe l’atelier lunch box parce qu’ici figure toi que le pop corn est considéré comme un aliment santé pas l’école de la puce ! J’ai halluciné 🙂

Rétroliens

  1. Un mini Gaou à la garderie | Les Gaous à Toronto

Laisse petit mot pour lancer les palabres !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :