L’entretien d’embauche vu par le Gaou

JOBComme je le disais ici, j’ai trouvé un emploi en très peu de temps. Voilà comment s’est déroulé mon recrutement:

Jour 1 – Le questionnaire
A peine 12 heures après avoir répondu à l’annonce, l’employeur m’envoie un questionnaire à remplir. Je dois résumer mes compétences, mes atouts et les raisons qui me poussent à postuler. Il y a peu près 20 questions. 2h après avoir reçu les réponses, la compagnie me contacte pour fixer un entretien téléphonique.
Jour 2- L’entretien téléphonique
L’échange se fait en français et en anglais car ils recherchent une personne bilingue pour le poste. La responsable des ressources humaines dirige l’interview. Elle me pose des questions sur mon parcours et mes attentes. Le tout se déroule dans une ambiance vraiment détendue. Elle me tutoie et fait de l’humour. A la fin de la conversation, elle me confirme que tout s’est bien passé et qu’elle prévoit un entretien physique le lendemain avec la responsable du service où je postule.
Jour 3 – La rencontre
L’entretien physique (avec celle qui est désormais ma responsable) est principalement axé sur mes compétences et sur ce que je pense pouvoir apporter à l’entreprise. Mes diplômes passent au second plan. J’ai une série de questions appelées les Behaviour questions. Elles permettent au recruteur de savoir comment vous vous comportez au travail. Pour y répondre, il faut expliquer comment on réagit dans certaines situations. Chaque réponse doit être illustrée avec des exemples précis. L’interview dure environ 1h30.
Quelques heures après l’entreprise me contacte et me demande de lui fournir les coordonnées de mes anciens responsables pour prendre des références.
Jour 4 – La proposition
L’entreprise me fait une offre.

Mes impressions
De façon générale tous mes entretiens se sont passés dans une ambiance detendue. Les recruteurs faisaient même des blagues! C’était vraiment déroutant car je suis habituée aux recruteurs Français qui sont en général très froids et très distants. Je suis cependant restée professionnelle parce-que ça reste un entretien d’embauche.
À aucun moment on ne m’a posé de questions sur ma vie privée, pas une seule. Lors de mes entretiens à Paris, quand je n’avais pas droit à une gueule de 30 m de long parce que le recruteur était dégoûté de se retrouver face à une noire, je devais prouver que je serais assez professionnelle pour ne pas tomber enceinte une fois recrutée. Il y a même un grossier personnage, qui, a osé me dire que j’étais un profil à risque. Il a rajouté que personne ne m’embaucherait dans la mesure où je n’avais qu’un enfant et moins de 35 ans. Il m’a ensuite suggéré avec toute la délicatesse due à son rang de goujat, que je ferais mieux de faire mon 2ème gamin, de prendre un congé parental pour toucher les allocs avant de songer à revenir sur le marché du travail. C’était grandiose!
Ici, personne ne m’a encore parlé de mon utérus pendant un entretien d’embauche; c’est vraiment agréable.

Mes conseils
-Même si l’ambiance semble detendue pendant l’entretien, restez professionnels. Vous êtes face à un recruteur. Il peut faire des blagues s’il veut. Vous en ferez quand vous serez embauché.
– Préparez des exemples concrets (chiffre à l’appui) où vous avez fait la différence
– Le bénévolat compte comme une expérience à part entière; mettez le en valeur
-La plupart des employeurs vérifient vos antécédents; ça s’appelle criminal record check.
-Prévoyez entre 3 et 5 références professionnelles
– Soyez confiants, Si vous êtes convoqués à l’entretien, vous avez déjà fait une bonne partie du chemin. Votre façon de vous vendre fera certainement toute la difference.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités


Catégories :Les Gaous au Canada

Tags:, , , , , , , , , , ,

8 réponses

  1. Good job Couze!
    I am son happy for you…!! Really!
    Yeah here they will not change…!

  2. Bon c pas tout mais combien tu touche?
    De ce chiffre dépendra mon degre d’affection 😭😭😭😭
    Non je blague ! Tu vois la mentalité fait toute la différence
    Whish you the best

  3. J’aime! Je suis aussi en Amerique du Nord mais plus bas, plus bas…En Californie.
    J’adore le Quebec, of course et je connais mal Toronto alors merci pour me donner un petit avant gout.
    Cheers!

  4. J;aime tes conseils ! Les recruteurs aux USA sont un peu distant aussi, mais je n’ai jamais vu un recruteur faire une blague. Wow !

Rétroliens

  1. Un Gaou donne des conseils: la recherche d’emploi | Les Gaous à Toronto

Laisse petit mot pour lancer les palabres !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :