Les gaous cherchent (et trouvent) un appart

keys4, c’est le nombre de jours qu’il nous a fallu pour trouver un logement à Toronto! Tout s’est passé très vite!
Nous avons entamé la recherche d’appartement le lendemain de notre arrivée. Nous étions en contact avec des agents immobilier avant de quitter Paris. Ils nous envoyaient des listings et nous avons ainsi pu planifier des visites assez rapidement. Au fil des visites les agents nous on fait comprendre que nous ne les intéressions pas vraiment. Ils étaient persuadés que des immigrants fraîchement arrivés et sans emplois n’allaient pas leur apporter grand chose niveau commission. Il y en a même un qui voulait nous convaincre de signer pour un logement qui ne nous plaisait pas du tout et qui était vraiment sale.
Malgré les prévisions négatives des agents, un propriétaire a bien voulu nous faire confiance et c’est sur le site kijiji que nous l’avons trouvé! Après un interrogatoire / dîner de 7h avec sa famille (oui, oui vous avez bien lu 7h), il accepté de nous louer son logement. Il avait juste besoin de nous connaître un peu plus et de se rassurer. Au final nous avons découvert un Monsieur super gentil qui a facilité notre installation et qui nous a donné de nombreux conseils! Nous avons signé le bail dans la foulée, et la remise de clés s’est faite 3 jours après.

Ce que nous retenons de la recherche d’appartement:

– Il faut marcher, marcher et marcher! Il y a souvent des panneaux à louer devant les immeubles; on peut appeler ou se présenter pour visiter. Ne pas hésiter à tourner dans le quartier et ses alentours.
– Ne pas écouter les agents immobiliers. Ils sont là pour prendre leur commission point. Ils ne donnent pas forcément de bons conseils. Ils nous ont dit qu’avec notre budget on ne trouverait rien, qu’il fallait payer un an d’avance etc.
– Les baux durent un an mais vous pouvez quitter l’appartement après 2 mois de préavis
– Il n’y a pas de taxe d’habitation
– Il y a beaucoup moins de paperasse qu’en France. Nous avons fourni une preuve de fonds, une attestation de notre ancien employeur (pour prouver que l’argent que nous avons a été gagné honnêtement) et une lettre de notre ancien bailleur disant que nous étions de bon payeurs. Ces documents doivent évidement être en anglais.
– Les loyers sont très chers, comptez entre 1600 et 2000 dollars pour un 3 pièces à environ 30/45mn du centre ville.
– Essayez d’être près d’un métro. En une semaine nous avons pu constater que les bus et streetcars (trams) ne sont pas tout à fait fiables en termes d’horaires.
– En France, on nous a plusieurs fois refusé des locations parce que je suis noire; ah le fameux cliché du bruit et de l’odeur; merci Mr Chirac! Ici, je n’ai jamais senti que ma couleur de peau était un frein pour la location. Les gens parlent argent et ce dernier n’a ni odeur, ni couleur!!

Publicités


Catégories :Les Gaous au Canada

Tags:, , , , , , , , , ,

2 réponses

Rétroliens

  1. Viens chez moi, j’habite dans un condo | Le blog des Gaous

Laisse petit mot pour lancer les palabres !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :